Crise alimentaire

De Wikirouge
Aller à : navigation, rechercher

Une crise alimentaire est une crise, à l'échelle mondiale ou régionale, occasionnant famine et pénuries. Les crises alimentaires sont liées en partie aux aléas climatiques, mais surtout à la gestion scandaleuse de la production et distribution de nourriture par les capitalistes.

Quelques crises[modifier]

Moyen-Age[modifier]

Au Moyen-Age, les moyens de production agricoles étaient très peu développés. En conséquence, la production était faible, et aux moindres aléas, cette dernière chutait, engendrant de nombreuses victimes et quelques révoltes.

Article détaillé : Jacquerie.

A la veille de la Révolution française, le prix du blé augmente considérablement, affamant les basses-couches du peuple parisien. Cette crise, combinée au ras-le-bol fiscal et à l'émergence des idées progressistes explique en partie la Révolution_française.

Holomodor[modifier]

Dans les années 1930, afin de lutter contre la libéralisation du pays, Staline achève brutalement la NEP et met en place une politique de réquisitions forcées. Cette politique, combinée à des mesures limitant les migrations des populations et à de nombreuses rafles, causa la mort de plus d'un million d'Ukrainiens.[1] Le gouvernement ira même jusqu'à maquiller les villages fantômes lors de la visite d'Edouard Herriot, maire de Lyon en 1933.

Pour les Ukrainiens, cette famine a été volontairement provoquée par le pouvoir de l'époque :

Quant aux députés ukrainiens, ils ont voté le 28 novembre 2006 une loi affirmant que «la famine provoquée par les Soviétiques est un génocide contre le peuple ukrainien».

Crise alimentaire de 2007 - 2008[modifier]

La crise alimentaire mondiale de 2007-2008 a pour origine une forte hausse du prix des denrées alimentaires de base, plongeant dans un état de crise quelques-unes des régions les plus pauvres du monde et causant une instabilité politique et des émeutes dans plusieurs pays.

Un gâchis intolérable[modifier]

La plupart de ces crises sont liées à la financiarisation du marché vital qu'est la nourriture, ce qui aboutit à des situations absurdes : lors de crise, le prix de denrées pourtant basique comme le pain peuvent doubler, le rendant hors-de-portée des petites économies et créant troubles et instabilités. Les entrepreneurs, cherchant toujours à maximiser le profit, brûlent les surplus de nourriture, quand des pays entiers souffrent de la faim.

Prolétaires et opprimés en première ligne[modifier]

Quelquesoit les causes environnementales et structurelles des crises alimentaires, ce sont toujours les pauvres et opprimés qui la subissent. Les riches ne manqueront en effet jamais de provisions, et les crises touchent principalement les pays dominés.

C'est précisément pour ces raisons, que le prolétariat doit prendre pleinement posséssion des moyens de production agro-alimentaires et gérer durablement la production ; cela ne pourra se faire qu'au terme d'une révolution prolétarienne.

Notes et références[modifier]