Sixième congrès du POSDR

De Wikirouge
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jusqu'en 1918, la Russie utilisait le calendrier julien, qui avait à l'époque 13 jours de retard sur le calendrier grégorien. Le 23 février « ancien style » correspond donc au 8 mars « nouveau style » (n.s.).


Présidents d'honneur et présidents effectifs du congrès

Le 6e congrès du Parti ouvrier social-démocrate de Russie se tient à Petrograd du 26 juillet au 3 août 1917 (nouveau style : 8 au 16 août).

Contexte[modifier | modifier le wikicode]

Le congrès se tient entre les révolutions de Février et d'Octobre.

Il se déroule dans des conditions semi-légales, étant donné qu'il a lieu juste après la répression des journées de juillet, sous la menace d'être dispersé par le gouvernement de Kerenski.

Délégation[modifier | modifier le wikicode]

Le congrès réunit 150 délégués de tout le pays dans une salle de réunion privée du district de Vyborg à Petrograd.

Il se déroule en 15 séances. En raison du contexte, de nombreux dirigeants ne peuvent y assister, tels que Lénine (caché en Finlande), Trotski et Kamenev (arrêtés) et Zinoviev. Le congrès est présidé par Staline et Sverdlov. Les quatre dirigeants absents, ainsi que Kollontaï et Lounatcharski, sont nommés membres du Présidium d'honneur du congrès.

Déroulement[modifier | modifier le wikicode]

Le congrès approuve la position de Lénine de se rendre aux autorités après l'échec des Journées de juillet, ainsi que ses positions sur la guerre et la situation politique et économique dans le pays. Il a également confirmé les motions approuvées lors de la conférence précédente Conférence d'avril.

Le troisième jour du congrès, le gouvernement publie un décret permettant la dissolution de toute assemblée mettant en danger la sécurité de l'État ou les activités militaires du pays et, par conséquent, le congrès est déplacé dans le district de Narva; par la suite, il s'est réuni dans les salles d'une association syndicale proche du comité interrayon.

En l'absence de personnalités du parti et en l'absence d'accord sur des questions fondamentales, le congrès a décidé de ne pas approuver un nouveau programme, mais de débattre de la situation actuelle.

Après que Trotski ait été arrêté deux jours avant l'ouverture du congrès, la présentation de la motion sur la situation politique devait être faite par Staline. La proposition contenait 10 points :

  • les 7 premiers très similaires à ceux contenus dans les « Thèses d'avril » ;
  • les points 8 à 10 déclaraient que les soviets étaient désormais comme moribonds et incapables de prendre le pouvoir.

Les délégués étaient très divisés sur l'opportunité de quitter les soviets comme proposé par Staline. Une commission a été formée pour présenter un nouveau projet de résolution basé sur celui de Staline, qui a finalement été approuvé sans opposition le 3 août (n.s : 16).

La résolution abandonnait le slogan « Tout le pouvoir aux soviets » et adoptait à la place celui de « liquidation totale de la dictature de la bourgeoisie contre-révolutionnaire ». Le parti s'engage à défendre toute organisation considérée comme révolutionnaire - y compris les soviets, sur l'insistance des modérés - et à promouvoir la lutte contre la contre-révolution. La tâche du parti devrait être de renforcer son organisation et de préparer le moment où la paysannerie et les pauvres seront décidés à soutenir les ouvriers dans leur lutte contre la bourgeoisie.

En réalité, le congrès n'a pas mis fin aux divergences entre les courants bolcheviks, l'un en faveur de l'obtention du pouvoir par un soulèvement et l'autre de la collaboration avec le reste des partis socialistes soviétiques.


Les Interrayons dirigés par Trotski fusionnent avec les bolchéviks lors de ce congrès.

Il élit le 6e comité central.[1]

Anecdotes[modifier | modifier le wikicode]

C'était le premier à se tenir au sein de l'ancien empire russe, depuis le premier congrès, et le dernier à se dérouler hors de Moscou.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Congrès du POSDR Conférences du POSDR

Notes[modifier | modifier le wikicode]

Protocoles du congrès (en russe)