Abolition de l'argent

De Wikirouge
Aller à : navigation, rechercher

Toute une série de mouvements divers visent l'abolition de l'argent, dont certains mouvements socialistes.

Vision marxiste[modifier]

La société bourgeoise engendre des situations sociales absurdes, qui peuvent paraître le fruit d'autres conséquences du capitalisme plutôt que de ses fondements. Par exemple, « l'argent » a été vu par beaucoup comme une malédiction, un vice, voire une véritable manifestation du diable ! Plus prosaïquement et plus "laïquement", beaucoup pensent sincèrement que c'est l'argent qui engendre les inégalités, la misère, etc...

D'un point de vue marxiste, la plupart du temps les critiques « de l'argent » sont posées d'un point de vue idéaliste. Marx et Engels ont construit leur politique notamment sur une critique des socialistes utopiques et les proudhoniens qui parlaient de société sans argent sans analyser de façon matérialiste l'origine de l'argent et son rapport avec les rapports de production capitalistes. Pour les marxistes :

« Il est impossible d'abolir l'argent tant que la valeur d'échange reste la forme sociale des produits. Il est nécessaire de s'en rendre compte, si l'on veut éviter d'affronter des tâches impossibles, et si l'on veut bien connaître les limites dans lesquelles les rapports de productions et les conditions sociales correspondantes peuvent être transformées en réformant la monnaie et la circulation. »[1]

En revanche, les marxistes évoquent généralement la possibilité que l'argent finisse par ne plus être nécessaire au bout d'un certain temps après la révolution socialiste, dans une société sans classe et d'abondance, dans laquelle il n'est plus nécessaire de corréler la distribution des biens à la quantité de travail fournie par chacun. C'est-à-dire une société qui réalise l'adage « de chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins ».

Mouvements de la désargence[modifier]

Depuis une dizaine d'années, plusieurs groupes travaillent à l'élaboration d'une théorie économique pouvant déboucher sur une abolition de l'argent, de la valeur, du salariat et des profits monétaires. Regroupés sous le label "désargence", ils imaginent comment pourrait fonctionner une société qui passerait de l'échange marchand à une mise en accès libre, sans condition et pour tous, à tous les biens et services. Cette construction sociale s'appuie sur la technologie de la blockchain et de l'open data, deux outils qui permettraient d'établir enfin une vraie démocratie et de sortir des nombreuses impasses structurelles, sociales et écologiques.

Notes[modifier]

  1. Karl Marx, Contribution à la critique de l'économie politique (Grundrisse), 1859