Or

De Wikirouge
Aller à : navigation, rechercher
Or-linguot.jpg
L'or est un métal précieux, ayant très tôt dans l'histoire symbolisé la richesse, et souvent servi de monnaie.

Caractéristiques[modifier]

Les caractéristiques conférées par les sociétés à l'or prennent racine dans ses propriétés physico-chimiques, bien que les différences culturelles puissent partiellement s'autonomiser et conduire à des nuances[1].

Propriétés naturelles
[modifier]

Propriétés
Densité 19,5
Symbole chimique Au
Numéro atomique 79
Dureté 2,5
Point de fusion 1 064,18 °C
Point d'ébullition 2 856 °C

L'or s'est sans doute fait remarqué très tôt pour son éclat, d'autant plus qu'il présente une relative facilité à être retravaillé : pièces, bijoux, orfèverie... C'est aussi un des métaux les plus stables : il ne s'oxyde pas. Cette "valeur" constamment ostensible est une des premières conditions pour qu'il ait pu devenir une richesse.

L'or est rare : Sa concentration moyenne n'est que de 0.005 parts par million. Les réserves d'or connues représentent environ 40% du total de l'or déjà extrait, soit environ 50.000 tonnes. L'Afrique du sud aurait à elle seule près de la moitié de ces réserves.

Découverte et extraction[modifier]

L'or se présente relativement souvent sous forme pure, en cristaux, dés, filons, pépites... Encastré dans les roches dures (granit...), il se retrouve souvent après érosion dans les sables alluvionnaires, dont il peut être séparé par tamisage/lavage. Contrairement aux autres métaux, précieux comme l'argent, ou courants comme le fer, l'or demande seulement du travail brut pour être récupéré, et aucune science. Par conséquent, il a été un des premiers métaux précieux à être récupéré à grande échelle, donc à jouer un rôle social.

"Donc, en tant que masse métallique, originale par sa couleur jaune, il attire l'attention de l'homme le plus primitif, alors que les autres substances qu'il rencontre sur son chemin ne présentent aucune particularité susceptible de capter sa faculté d'observation à peine éveillée. [...] Les fortes chaleurs d'été, en asséchant le lit des fleuves ou des torrents d'hiver en firent des chemins utilisés par le nomade dans ses voyages ; c'est en ces lieux que l'on peut imaginer la découverte de l'or aux temps les plus anciens."[2]

Aux premiers temps de l'humanité, l'or a principalement été originaire d'Égypte et d'Asie. On peut ensuite citer les exemples des ruées vers l'or en Australie et en Californie, où on l'a trouvé à même le sol pendant un temps. Aujourd'hui, il provient quasi exclusivement des mines.

La quantité d'or extraite par l'humanité depuis les origines est estimée, fin 2008, à 163 000 tonnes, ce qui ne représente qu'un volume d'or occupant un cube d'environ vingt mètres d'arête. [3]

Valeur[modifier]

Au sens monétaire et marchand, l'or n'a pas une valeur absolue et immuable. Sa valeur d'échange est déterminée, comme toute autre marchandise, par ses coûts des production, équivalents au temps de travail social nécessaire pour en extraire une quantité donnée.

"Il y a trois types de production aurifère :
1° Dans le sable ou les cours d'eau, simple découverte en surface : lavage
2° Dans les lits d'alluvions :  fouille
Extraction [dans les mines d'or]. La lavage et la fouille n'exigent pas un grand développement des forces productives : la nature accomplit la plus grande partie du travail. [...] L'extraction de l'or dans les mines proprement dites est, comme toute recherche minière, un art qui nécessité l'emploi de capitaux et d'un travail qualifié que l'on ne peut acquérir que grâce à des années d'expériences."[2]

Voir notamment la variation en valeur du ratio or / argent au cours du temps.

Or et création de richesse[modifier]

L'histoire rappelle parfois de manière nette que le pouvoir de l'argent est d'origine sociale. Ce n'est pas parce que soudain on découvre une grande quantité d'or que la société s'enrichit, au contraire, cela produit une dépréciation de l'or, c'est à dire une inflation de toutes les autres marchandises. À l'échelle individuelle, bien sûr, quelqu'un qui découvre de l'or dans une rivière peut s'enrichir, parce que la quantité est quasi-négligeable par rapport au reste.

"Lorsque l'or n'est pas issu de la circulation mais est trouvé tout achevé, le pays s'appauvrit - comme c'est le cas de l'Espagne; en revanche les nations qui développent les sources de la richesse pour l'enlever aux Espagnols s'enrichissent réellement."[2]

Production d'or
[modifier]

ProductionOr-1840-2009.png
Avant l'ère industrielle, il est difficile de quantifier la production d'or, et même peu intéressant car cette "production" n'avait rien de systématique, donc était soumise à des variations plus chaotiques.

L'industrialisation de l'extraction de l'or (qui a marginalisé la fouille ou le lavage), connecte de façon remarquable la production aurifère avec l'évolution globale du capitalisme (cf schéma ci-contre).



Notes et sources
[modifier]

Recherches historiques sur la production et la consommation des métaux précieux, William Jacob, 1831

  1. C'est l'approche du matérialisme dialectique.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Manuscrits de 1857-1858 ("Grundrisse"), Chapitre de l'argent, Karl Marx
  3. Demand and supply, World Gold Council