Rabotchaïa Gazeta

De Wikirouge
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jusqu'en 1918, la Russie utilisait le calendrier julien, qui avait à l'époque 13 jours de retard sur le calendrier grégorien. Le 23 février « ancien style » correspond donc au 8 mars « nouveau style » (n.s.).


Rabotchaïa Gazeta (en russe Рабочая Газета, 'Journal des travailleurs') était le nom de plusieurs journaux social-démocrates dans l'Empire russe.

1897[modifier | modifier le wikicode]

Un journal social-démocrate clandestin nommé Rabotchaïa Gazeta fut lancé en 1897 à Kiev, principalement par les militants du Bund, Boris L. Eidelman, P. L. Tuchapski et N. A. Vigdorchik.

La rédaction était en contact avec le groupe Libération du Travail de Plékhanov, et la Ligue de Saint-Pétersbourg, à laquelle participaient Lénine et Martov.

Deux numéros furent publiés, le premier le 22 août (n.s : 3 septembre) 1897 et le second (imprimé comme numéro de novembre) le 20 décembre 1897 (n.s : 1er janvier 1898).

Ils jouèrent un grand rôle dans la préparation du Premier congrès du Parti ouvrier social-démocrate de Russie. Celui-ci, qui se tient en mars 1898, reconnaît le journal comme organe central du parti.

Mais le 22 mars 1898 (n.s), les membres du comité central élu sont arrêtés et la presse saisie et détruite (dont le 3e numéro qui était prêt à être imprimé).[1]

En 1899, le comité central du Bund tenta de reprendre la publication. Lénine écrivit, de son exil de Sibérie, trois articles pour le numéro qui ne sortit finalement pas.[2]

1910-1912[modifier | modifier le wikicode]

Rabotchaia gazeta 1910.jpg

A partir de fin 1908, un désir d'unité se fait sentir de la POSDR, dans une période de profond recul. En août 1910, lors de la conférence social-démocrate de Copenhague, les bolcheviks et « mencheviks du parti » (autour de Plékhanov, opposés aux liquidateurs) décident la publication en commun de deux journaux en Russie, la Rabotchaïa Gazeta, illégale, et la Zvezda, légale.

La Rabotchaïa Gazeta paraît irrégulièrement à Paris du 12 novembre 1910 au 12 août 1912. Seulement 9 numéros furent publiés.[3] Le journal était dirigé par Lénine, avec l'aide de Kroupskaïa. Gorki lui apporta une aide considérable. Des menchéviks pro-parti (partisans de Plékhanov opposés aux "liquidateurs") participaient aussi au journal.

Lorsqu'à la conférence de Prague de janvier 1912, les bolchéviks arrivent à réunir des représentants de la plupart des organisations locales de Russie, le journal est déclaré organe du comité central.

Le journal eut un succès réel, puisque son tirage atteignit jusqu'à 6000 exemplaires; il fournissait notamment nombre d'échos sur l'activité socialiste en Russie.

1922[modifier | modifier le wikicode]

1924-HVZ-Mag2.png

Le comité central du Parti communiste de l'Union soviétique lança en 1922 un journal avec ce nom.[4]

Sources[modifier | modifier le wikicode]


  1. Rabochaya Gazeta in the Great Soviet Encyclopedia, 1969–1978 (Russian)
  2. Lenin, Articles for “Rabochaya Gazeta”, 1899
  3. Rabotchaïa Gazeta sur MIA
  4. https://en.wikipedia.org/wiki/Rabochaya_Gazeta_(1922)