Utilisateur:Sebrider

De Wikirouge
Aller à : navigation, rechercher

En construction

Modèle:Utilisateur Anti Suppression

Bonjour à tous,
Je suis Sébastien Lemoine.
Je suis né en 1976 à Dijon.
Êtes-vous métaphysicien ?
Ou de l'incompréhension du bon Dr Hammerfield.
Ernest Everhard in Le Talon de Fer
Jack London, 1908

- Qu'y a-t-il de si terriblement erroné et dénué de valeur dans notre méthode de raisonnement, jeune homme ? demanda le Dr Hammerfield; et déjà son intonation trahisait son déplaisir.
- Vous êtes des métaphysiciens. Vous pouvez prouver n'importe quoi par la métaphysique et, cela fait, n'importe quel autre métaphysicien peut prouver, à sa propre satisfaction, que vous avez tort. Vous êtes anarchistes dans le domaine de la pensée. Et vous avez la folle passion des constructions cosmiques. Chacun de vous habite un univers à sa façon, créé avec sa propre fantaisies et ses propres désirs. Vous ne connaissez rien du vrai monde dans lequel vous vivez, et votre pensée n'a aucune place dans la réalité sauf comme phénomène d'aberration mentale.
...
En lançant cette apostrophe, Ernest paraissait vraiment en colère. ... tout dénonçait une humeur agressive. Pourtant c'était bien là simplement une de ces façons de faire. Elle excitait toujours les gens : son attaque foudroyant les mettait hors d'eux-mêmes. ...
- Vos termes sont un peu vagues, l'interrompit le Dr Hammerfield. Que voulez-vous dire au juste en nous appelant métaphysiciens ?
- Je vous appelle métaphysiciens, reprit Ernest, parce que vous raisonnez métaphysiquement, Votre méthode est à l'opposé de la science, et vos conclusion n'ont aucune validité. ...
- Je ne comprend pas, intervint l'évêque Morehouse. ...
- Comme vous le dites vous même, vous ne comprenez pas. Répliqua Ernest. Le métaphysicien raisonne par déduction en prenant pour point de départ sa propre subjectivité; le savant raisonne par induction, en se basant sur les faits fournis par l'expérience. Le métaphysicien procède de la théorie au faits, le savant va des faits à la théorie. Le métaphysicien explique l'univers d'après lui-même, le savant s'explique lui-même d'après l'univers.
Modèle:Autres projets

Wikipédia ou La Maison Jaune[modifier]

Mots clés[modifier]

abstraction, consilience, matérialisme dialectique, réalisme scientifique, matérialisme/pensée scientifique, objectivité, immanence, Phénomène, évolution/Dialectique, globalité/Tout/Sphère, communalisme/communautarisme, parti/ensemble, signification et représentativité à la globalité ...etc

Sphères administratives VS Sphère des services (idées générales)[modifier]

Sphère communaliste[modifier]

Communaliste est un mot emprunté à Alexandre Zinoviev. Il est également traduit par phénomène communautariste. Ce sont les phénomènes sociaux qui dominent dans les milieux de types non productifs ("d'administration et de pouvoir" et de service). Ce qui dominent ici sur wikipédia sont les phénomènes communalistes de pouvoir (avec pouvoir <=> administration) et non les phénomènes communalistes de service (comme dans service publique). Par analogie, les phénomènes communalistes que je qualifie de pouvoir sont à leur summum en URSS dans les années 30, elle englobe toute la société et pas seulement le stricte milieu de pouvoir comme chez nous. Sous l'URSS, la crise historique du XX joue un rôle prédominant sur ces phénomènes sociaux.

Mais, ici et aujourd'hui nous sommes en période de PAX, donc cette sphère communaliste de pouvoir n'a pas lieu d'être.

Or, si il y a, c'est qu'il y a intention dans le but d'éliminer tout ce qui ne correspond pas aux dogmes hégémoniques. Cette intention est observable par la chasse aux aristotéliciens au Moyen-age par les pouvoirs religieux (catholiques ou musulmans) ou encore les calomnies contre les matérialistes....etc.

Ces phénomènes sont :

  • la délation, les accusations mensongers, la flagornerie, les calomnies,
  • faire feu de tout bois <=> faire tout ennemi sans exception ce qui ne correspond pas à Eux et les éliminer (souvent à raison comme des criminels certains, mais aussi beaucoup de criminels à tort comme les bonnes âmes (le coeur), les critiques (l'esprit), les scientifiques anti-dogmatiques (la connaissance)),
  • mettre la pression sur Lui c'est à dire tout ce qui est vraiment dangereux pour Eux mais difficilement attrapable,
  • se dire contre le politiquement correct tout en suivant la ligne tracée par l'idéologie (générée par la sphère sociologique hégémonique) c'est à dire par le politiquement correcte,
  • se battre contre la désinformation bien que l'on contribue à déformer l'information globale au profit d'Eux contre la connaissance globale,
  • être de bonne fois selon ses sources d'autant qu'Eux le soutiennent; et que Lui est vandale par ses sources pourtant équivalentes. Mais Ses sources doivent disparaître ou être validées en ppd sous prétexte que leurs apports ne se trouvent pas dans Leur boîte à esprit c'est à dire dans la tête d'Eux.
  • ...etc.

=> ce sont des phénomènes de cour d'école dans le cas d'individus bien instruits. Comme à la récré, la grossièreté est légion [1]. Elle n'est pas forcément si directe. Elle peut se cacher sous un langage châtié et chaste d'apparence respectueux et sous couvert de bonne foi mais en jouant avec les mots. Leur intention, sous une apparence d'attitude morale, est de châtier l'immoralité c'est à dire ce qui est considérée comme telle par Eux. Ainsi, les individus sont loin d'être attardés (ce qui ne veut pas dire que les enfants sont attardés). Mais la foi, moteur de toute guerre, prend le pas sur la raison. Ils ont comme une mission. En périodes de crisis (1914-1945 en Europe, 1952-1982 dans le monde non occidental), des périodes de guerre absolue, ces phénomènes sont compréhensibles. Dans ce cas leurs formations ou plutôt leurs exacerbations sont tout à fait naturelles c'est à dire une nécessité pour la survie des communautés ou du bastion encerclé (= communisme post-féodal). Mais, toute critique est expiée par un châtiment, l'exil ou la mort. Mais en période de pax, entretenir une pression historique artificiellement par les guerres contre le matérialisme comme le dit justement Helmuth Karl Bernhard von Moltke, cela devient inadmissible (= impérialisme).

=> Wikipédia: Manipulation ou phénomène social naturel ?

Wikipédia comme réalité[modifier]

« Je souhaitais contextualiser les choses afin que vous compreniez pourquoi Horowitz et Sebrider n’ont pas nécessairement un grand crédit (je ne parle même pas pour moi) sur les pages liées de près ou de loin au socialisme/communisme/marxisme, suite à divers débordements consultables sur les PdD et les journaux de blocages. » (De la pure phraséologie sans arguments de la part d'une admiratrice qui m'a rendu célèbre).

  • Pourquoi je suis sans crédit ?
-> Parce que j'ai cristallisé les intentions dont se base strictement toute leur conception de l'histoire et de la science qui font échos au créationnisme en science naturelle. De plus, je vais, sans intention, à contre-courant des phénomènes générés naturellement par la sphère sociale type communaliste qui englobe tous les membres de wikipédia. Mais, comme dans tout milieu ou sphère administratif, ça dérange fermement d'autant plus dans des contextes globaux à risque (exemple : années 1930 en URSS, pays du rideau de fer, 1970 en URSS).
  • Quels sont les signes de ces phénomènes communalistes type administratifs générés dans le cas où les règles sont parfaitement respectées ?
-> Accusation de POV sans fondement; Cri non fondé à l'attaque personnelle et à l'insulte; Dire qu'il est obligatoire de passer par la PdD pour la validation de tout ajout par le bureau PdD; Montrer du doigt les autres sur les choses que l'on ne fait pas soit même; Ne pas expliquer les ajouts et effacements en PdD bien que l'on menace l'autre de le faire; Crier fortement que l'autre a des sources non pertinentes, non universitaires...etc; Crier au "Forum" lorsque l'autre explique longuement ces ajouts ou effacements; Lecture diagonale; Faire d'un mot la généralité d'un paragraphe; Feindre de ne pas comprendre; Chantage; Effacement sans argument, ni explication; Discréditer par la voie administrative, moquerie et raillerie; Menaces administratives, Dénonciation sans fondement; Plainte administrative abusive; Flagornerie; Attitude de sainteté; Feindre son innocence; Se faire passer pour un saint vis à vis de tous en blanchissant son linge; Jouer avec les mot sous couvert de bonne fois, a... etc ... Pour une liste plus fourni je vous joint à la lecteur des romans sociologiques et des traités d'Alexandre Zinoviev.

Amen ! Encore plein de beau exemple phénomène de communautariste (liste non exhaustive). [2]; [3], [4], [5] [6]

  • Les 5 mesures pour le respect des lois objectives en milieu communautariste : [7]
  1. L'exécution, l'exil volontaire ou forcé;
  2. Il existe seulement deux manières de « changer sa façon de contribuer » dans le respect de la loi communautariste :
    1. donner des sources au délégué de classe pour qu'il les valide lui-même, comme de droit. Celles-ci doivent rentrer impérativement dans son cadre d'école prédéterminé pour la bonne conscience de sa classe et la tranquillité de la maîtresse.
    2. se plaindre en permanence auprès de la maîtresse comme les élèves qui ont perdu leurs billes en jouant et qui accusent le gagnant de vol ou de tricherie
  • Sphère communaliste = anticivilisation => phénomène social proche de la nature = pragmatisme
  1. Dans les sociétés communistes post-féodaux (sphère communaliste de pouvoir globalisé), le monde du pragmatisme se caractérise par une attitude individualiste exacerbée selon chacun sa position sociale. => dans la sphère des administrateurs et surtout de wikipédia en général [8]. (phénomène immanent à wiki)
  1. Dans les sociétés occidentistes , le monde du pragmatisme (in la sphère communaliste de pouvoir) se caractérise par une attitude mémétique selon la classe hégémonique, une minorité qui veut s'imposer comme majoritaire vis à vis de la société globale. => Dans la sphère des membres de la communauté = Les Mêmes [9] [10]. (phénomène extérieur à wiki ?)

Une invasion de RA : [11]

Oui, depuis plus d'un an, ça devient lourd d'autant plus que c'est systématique avec ceux dont on ne doit pas dire leur nom. Et si seulement s'était seulement avec moi. Or, ce qui n'est pas le cas !

"Jouer avec les mots" ou les règles de wikipédia bafouées sous et avec le nez des administrateurs[modifier]

« On ne frappe pas un wikipédien à terre » in Wikipédia:Pas d'attaque personnelle : « Certains utilisateurs de Wikipédia sont impopulaires, peut-être à cause d'une attitude stupide ou grossière par le passé. Ces utilisateurs peuvent avoir fait l'objet d'une action disciplinaire de la part du comité d'arbitrage. Il est simple et humain d'imaginer que de tels utilisateurs puissent être des cibles privilégiées et « autorisées » pour les attaques personnelles. Cette attitude est à éviter absolument ». Mais pourtant, ...

Voici toutes les règles d'or bafouer le plus souvent possible dans de nombreux articles par certains membres qui empêchent aux contributeurs de compléter l'article ou de corriger les erreurs fondamentales des articles. Par suite d'accusation d'attaque personnelle, les administrateurs jettent leurs sentences sans jugement à tous ceux qui condamnent ces actes subversives. Quels sont donc les règles d'or bafoués et oubliés pour le respect de l'encyclopédie libre Wikipédia ?

wikipédia:Jouer avec les mots[modifier]

Qu'est ce ce jouer avec les mots ? D'après les règles de wikipédia :

  • Faire appel aux (ou affirmer avoir le support des) règles pour justifier des actions ou des positions que le contributeur sait être en désaccord avec la véritable portée de celles-ci ;
  • Travestir les règles de façon à porter atteinte à Wikipédia ou son environnement éditorial de manière concrète.

Dans chacun des cas, la volonté et le savoir sont importants. Le mauvais usage des règles ne constitue pas un jeu sur les mots si l'erreur est sincère. Elle le deviendra si le contributeur reste sur sa position même quand il est clair qu'il a compris pourquoi il s'est trompé.

Jouer avec les mots peut interférer avec d'autres règles :

  • Faire un mauvais usage des principes de Wikipédia pour jeter l'opprobre sur un autre contributeur, prouver un point de vue ou jeter de l'huile sur le feu (Cf. WP:POINT et Abus de droit).
  • Avoir recours aux règles pour construire (ou étayer) une fausse affaire de point de vue dérangeant alors qu'il est évident que l'affaire elle-même est fondée sur interprétation délibérément erronée de l'action du contradicteur. On peut dans la plupart des cas parler d'une négation de la règle de la supposée bonne foi ; des « avertissements » répétés peuvent marquer le non-respect de l'esprit de non-violence de Wikipédia.
  • Si jouer sur les mots est le fondement d'une attaque à l'égard d'un autre éditeur ou d'une accusation d'être de mauvaise foi, alors il s'agit d'un cas de d'attaque personnelle.

Ainsi Jouer avec les mots est un acte de subversion. Les règles de Wikipédia sont là pour résumer le point de vue de la communauté sur la façon dont fonctionne le site ainsi que pour illustrer et renforcer ses principes fondamentaux. Y faire appel pour faire dérailler les principes de Wikipédia, pour étayer un point de vue qui les contredit clairement ou encore pour attaquer un point de vue qui s'en inspire avec sincérité, c'est jouer avec les mots.

Donc, Perturber le fonctionnement de Wikipédia peut entraîner un blocage de la part d'un administrateur. Violer les principes de Wikipédia peut orienter la décision des administrateurs et du Comité d'arbitrage.

Or, il est coutume que le blocage s'applique à tous membres qui condamnent cette acte de subversion.

Les exemples de jouer sur les mots des plus courants utilisés par ces pertubateurs :

  1. Jouer les pseudo-juristes en utilisant la lettre de la règle pour contredire son esprit.
  2. Affirmer bruyamment agir en accord avec une règle, alors qu'on est en réalité en train de la violer. Exemple : prétendre être neutre, ou agir selon un consensus, pour étouffer tout débat possible. => Systématique chez ces membres
  3. Utiliser une règle pour en contrer une autre. Exemple : insister sur le maintien d'une référence discutable sous prétexte qu'elle fait consensus. => systématique chez ces membres
  4. Dépeindre les contributions d'autrui sous un mauvais jour pour les faire paraître déraisonnables, erronées ou à sanctionner. Exemple : ne pas fournir de source précise pour une citation, puis accuser de harcèlement les contributeurs demandant de manière répétée une référence exacte. => Systématiques chez ces membres
  5. « Picorer » une règle parmi d'autres, voire une partie d'une règle parmi l'ensemble, pour appuyer une opinion qui ne correspond en réalité pas aux règles. Exemple : soutenir une modification vérifiable et sourcée, tout en « omettant » le fait qu'elle ne soit pas basée sur des sources fiables, ou bien qu'elle dise autre chose que la source apportée. => Systématique chez ces membres
  6. Faire passer en force une interprétation personnelle d'une règle au détriment de celle de la communauté. Exemple : refuser une source sous prétexte qu'elle ne répond pas aux critères de qualité minimum selon un éditeur en particulier. => Systématique chez ces membres
  7. Faire le sourd : se livrer à des actes d'obstruction, ou ramener systématiquement la discussion à un point déjà résolu ou réfuté, étouffant toute possibilité de débat. => Systématique chez ces membres. Jamais le temps de débattre d'après Eux parce que broutille mais prennent tout le temps jusqu'à discréditer l'autre en l'accusant d'attaque personnelle.
  8. Se tenir sur la ligne jaune, se limiter à des violations mineures des règles pour conserver un comportement acceptable. => Systématique chez ces membres.
  9. Négocier avec mauvaise foi : refuser de faire les mêmes concessions que l'autre camp une fois que celui-ci a apporté les concessions demandées. => Ces membres refusent toutes concessions
  10. Révoquer des erreurs mineures : reverter des modifications en bloc en prétextant d'une forme (grammaire, orthographe) défaillante. Le bon comportement consiste plutôt à corriger ces erreurs. => Systématique chez ces membres

Or, sans pointer du doigt quiconque, ces subversions contre les contributeurs sont moult fois utilisé et principalement dans les articles qui sont dit à polémique et de leurs annexes : par exemple les articles qui tourne sur le communisme.

Wikipédia:Supposer la bonne foi[modifier]

Or, cette règle est le plus souvent bafouer. En effet, les monopolisateurs bien qu'administrativement et littéralement au point suppriment toutes sources qui ne leur conviennent pas bien que définit et selon les règle de notoriétés et d'ébauches. Mais, le plus malheureux est qu'il y a intention de leur part de supprimer toute source qui va à l'encontre de leurs idéologies sous divers prétextes de jouer avec les mots.

« Vous ne devriez pas agir comme si leurs erreurs étaient délibérées. Corrigez-les, mais ne les jugez pas. Prenez ces personnes comme des wikipédiens à part entière, et ne cherchant donc pas à détruire le projet. Ainsi, même si elles sont manifestement dans l'erreur pour vous, tant sur le plan de la méthode (par exemple un administrateur effectuant un revert puis un blocage) que du contenu (affirmation non sourcée, phrase hors contexte, …), n'oubliez pas que vous êtes avec elles en désaccord et non en guerre. Il y aura des personnes avec lesquelles vous n'arriverez que difficilement à collaborer, ce n'est ni une raison pour refuser la présence de leur travail sur Wikipédia, ni une raison pour attribuer de mauvaises intentions à leurs actions. »

Autres règles importantes au bon fonctionnement de wikipédia[modifier]

« Il est considéré que sur Wikipédia, un article n'est jamais vraiment terminé. Il y a toujours des améliorations possibles et des détails à rajouter qui peuvent avoir été ignorés ou négligés dans n'importe quel article. Ainsi les articles sans le bandeau ébauche n'en sont donc pas pour autant dispensés d'amélioration. »

« avoir reçu un prix scientifique reconnu nationalement ou internationalement (par exemple : prix Nobel, médaille du CNRS…), être considéré comme un auteur de référence dans le domaine considéré, être considéré comme l'auteur d'une théorie largement diffusée. »

Par exemple : Alexandre Zinoviev sur son oeuvre sociologique sur le communisme, la logique dont la dialectique et même la société occidentiste.

« le principe même de Wikipédia est qu'elle est collaborative, donc n'hésitez pas à modifier les articles des autres. »

« En fait, un article n'a pas d'auteur unique, même si une seule personne a participé à sa rédaction. En théorie, n'importe qui peut participer à n'importe quel article. Si vous voyez un problème dans un article et que vous pouvez le corriger, alors n'hésitez pas ! N'utilisez la page de discussion que si la politesse exige que vous justifiiez vos modifications. Pour plus d'informations, voyez N'hésitez pas ! »

« Il est impoli de supprimer le contenu d'un article pour la simple raison qu'il n'est pas objectif ou qu'il est mal rédigé. Ne vaut-il pas mieux le corriger ? Si vous croyez qu'un article doit être détruit, demandez sa suppression. Lorsque vous entrez en « désaccord éditorial » avec un autre contributeur, ayez le réflexe d'aller discuter tout de suite du problème en page de discussion de l'article, plutôt que de procéder par annulation de ses modifications, en cherchant à imposer les autres. »

Or, ce principe de discussion est accusé comme "discussion de forum" ou hors-sujet. Il est ainsi effacé ou mise sous bandeau déroulant. C'est le cas de l'article matérialisme dialectique et moult autres.

  1. En cas de doute, ne pas systématiquement effacer => Or, tout ce qui leur semble pas leur norme est effacer bien que sourcer selon les règles de notoriété et de compétence.
  2. En cas de doute, ne pas attribuer un mauvais motif => Or, le "charabia imbitable", le "à supprimer car c'est du vent" sont lancés systématiquement dans ces articles contre les compléments constructifs.
  3. Autant que possible, n'appelez pas ce qui ne vous plaît pas « non neutre  » => Or, c'est systématique pour ces membres.
  4. À partir du moment où vous ressentez la nécessité de suivre pas à pas les interventions d'un éditeur en particulier (fût-il réputé pour avoir une orthographe déplorable ou une syntaxe française aléatoire), au lieu de concentrer vos efforts sur votre domaine de compétence préféré, vous êtes sur la voie du conflit de personne. => Or, également systématique.

Solutions à ces phénomènes communalistes de pouvoir[modifier]

Je ne suis pas dans les uses et coutumes d'une administration, mais dans celui d'un service aux lecteurs de wikipédia contributeur ou non. La sphère sociale de wiki est enfermé dans l'administratif.

Ainsi, quelles sont les solutions à ces gènes dans le cas où les règles sont parfaitement respectées ?

-> Soumission totale sous la menace des peines administratives et fin de toutes améliorations des articles. C'est la stagnation. = méthode transcendantale ; c'est l'idéal administratif.
-> Lutte contre tous phénomènes communalistes administratives pour ne plus faire qu'apparaître les phénomènes communalistes de services. = méthode immanente ; c'est l'idéal scientifique.

Comment peut-on être dangereux vis à vis des phénomènes communalistes dominant, dans le cas où les règles sont parfaitement respectées ?

-> Par la méthode non exhausive décrite ci-dessous que j'ai moult fois expliquée longuement à l'admiratrice et à son mentor avec le soutien de la liberté bellâtre.
  • Commençons d'abord à leur montrer les règles qu'ils bafouent.
  • Puis, ayons une méthodologie scientifique dont j'ai donné un tout petite guide ci-dessous.

L'esprit scientifique[modifier]

« Ce qui s'oppose à la vérité, ce n'est pas une autre vérité, mais l'erreur. » (AZ, La maison jaune, L'âge d'homme, 1982).

Aperçu : méthode scientifique type historique[modifier]

Sur les articles du communisme, de son histoire et celle des pays communistes en général, Je ne fais que montrer un petit et minuscule grain de quartz. Mais, pour notre société occidentiste, être amoral et objectif, est un mal.

« Il est urgent de renoncer à tout vocabulaire moralisateur et de se consacrer au patient examen des sources disponibles, en élargissant les perspectives et en variants les angles de prises de vue. En un mot : faire de l'histoire et uniquement de l'histoire... » (Pierre Briant)

j'appose, donc contre l'histoire "reconnue" et subjective, ce petit grain de quartz qui n'a pas été remarqué ou sciemment oublié lors de l'observation des milliers de lames minces d'un même bassin faite par les historiens sous l'influence des phénomènes hégémoniques de notre société dont l'idéologie de l'occidentisme. Les résultats faussés sont donc repris comme tel par les wikiens par jugement idéologique.

Or, « la réalité ne se réduit pas aux apparences, et qu'à s'en tenir aux apparences, à ce qui nous frappe immédiatement et directement on peut se fourvoyer. L'erreur mise en scène dans ce récit est-elle courante ? Selon, Marx, loin d'être une exception, elle est typique dont la plupart des gens appréhendent la réalité dans notre société. S'appuyant sur ce qu'ils voient, entendent et touchent dans leur environnement immédiat - empreintes de toutes sortes -, ils en tirent des conclusions qui sont dans bien des cas l'exact opposé de la vérité » (Bertell Ollman)

Ce minuscule et unique grain de quartz d'une unique lame mince détruit toute l'histoire des milliers d'autres lames minces (micro et millimétrique) du même bassin (kilométrique).

Par conséquent, l'observation stricte de millier de lames minces, comme les wikiens sous influences et les historiens romanesques le font, ne suffit pas. Il faut d'abord aller voir le Bassin en son entier, puis revenir aux lames minces et vis-versa. Abstraire ou Classifier de telle façon que l'histoire du Bassin observé dans les lames minces soit significative et représentative de l'histoire du Bassin global.

L'erreur qui est ainsi évitée est de plaquer un système logique sur la réalité au risque de faire rentrer celle-ci de force dans le moule forgé par l'esprit[1]. La science est une activité essentiellement humaine, non l'accumulation mécanique, automatique d'information objectives qui conduirait, grâce aux lois de la logique, à des conclusions inévitables[2]. Par conséquent, les nouvelles connaissances de l'objet d'étude ne viennent pas directement de l'observation, ni de l'expérience (l'empirisme), mais des jugements logiques dans le cadre d'une théorie donnée ou nouvellement développés[3].

  1. Pascal Charbonnat, Histoire des philosophies matérialistes, Syllepse, 2007, p. 399
  2. in Darwin et les grandes énigmes de la vie (1977), Stephen Jay Gould (trad. Daniel Lemoine), éd. Points, coll. Sciences, 2001 (ISBN 978-2-02-006980-9), chap. 20, p. 173
  3. in Foundations of the logical theory of scientific knowledge (Complex Logic), Alexandre Zinoviev, éd. Reidel Publishing Company, 1973, partie editorial introduction, p. VIII (citation de la partie Logical and Physical implication, p.91 in Problems of the Logic of Scientific Knowledge (1964))

Quésako : Pensée petite-bourgeoise et Pensée scientifique[modifier]

Depuis quelques temps, je suis attaqué par deux personnalités qui effacent systématiquement ce que je note dans les articles sous prétexte que c'est littéralement médiocre, du mauvais français, un style personnelle, sources secondaires, sources non-univertaires bien qu'issu des universitaires... ce qui sous entend est ce que j'écris est "idéologiquement dangereux" au nom de je ne sais quelle bonne conscience. J'ai surnommé ainsi la demoiselle d'exterminatrice, d'éliminatrice de par cette attitude analogue aux staliniens que je nomme attitude communiste; puis de son mentor d'idéologue puisque ses résultats dans une français littéraire digne du prix Goncourt sont subjectifs, or, les écrits qui se disent scientifiques ou philosophique voulant aller à la subjectivité est ce que je nomme science petite-bourgeoise et pensée petite-bourgeoise. Ils n'ont véritablement pas aimés.

Cependant tout est de ma faute puisque dans les discussions des articles communistes, marxistes, khmer rouge j'avais anticipé contre tout ce qui allait tendre aux conclusions subjectives. A savoir que cette finalité va à l'anticommunisme, à l'antimarxisme, à l'antimatéralisme. C'est comme si l'article Juif se construisait de la sorte tendant ainsi à des conclusions antisémites avec des faits et événements réels et parfaitement sourcés. C'est ce que mes deux compères voulaient insinuer jovialement avec leurs sources universitaires. Ils ont ainsi perdu leurs gaités et se sont sentis insulter.

Or, ce qu'elle considère comme insulte, c'est à dire ma dénonciation de la pensée petite-bourgeoise et d'attitude communiste, n'est que son jugement personnel.

Dans ce que j'ai écrit je parle également à tous les internautes, wikipédien ou non. D'après Le communisme comme réalité, dont la cible ne sont pas seulement les communistes post-féodaux comme les idéologues tendent à le faire mais à tout individu qui ont cette attitude, ce que j'entends alors par idéologues ou pensées petite-bourgeoises ou pensées antiscientifiques ou la science petite-bourgeoise ou l'esprit-antiscientifique ou attitude communiste vue comme des insultes par opposition à la pensée scientifique et matérialiste, la science, l'esprit scientifique :

  • « D'un point de vue petit-bourgeois quelque chose de normal et naturel est "quelque chose" de bien. ce type de pensée ne fait pas de différence entre l'appréciation subjective des phénomènes et leur qualités objectives. »
  • « L'homme qui pense en petit bourgeois remarque les faits directement observables et en tire aussitôt sans la moindre analyse des généralisations hâtive. Ses jugements sont subjectifs, c-à-d, qu'ils portent la marque de ses penchants personnels »
  • « L'homme qui pense en scientifique cherche non seulement à constater les faits, mais, également à les analyser en tenants compte de leur hasard ou de leur nécessité, il tâche d'en analyser les lois que l'observation immédiate ne discerne pas et d'éliminer l'influence de ses propres penchants sur les résultats de ses réflexions. »
  • « La pensée petite-bourgeoise prétend voir ses résultats directement confirmés par les faits observables. La pensée scientifique au contraire sait que ses résultats ne coïncident pas directement avec les faits observables. Ils ne fournissent que des moyens à l'aide desquels on peut expliquer les faits concrets et les prédire. »
  • « Le petit-bourgeois est enclin à faire passer ce qu'il ressent pour la vérité. »
  • « Il m'est fréquemment arrivé de me heurter à des conclusions qui, bien que faites par des gens cultivés, n'en étaient pas moins monstrueuses d'absurdité. » C'est ce que je nomme des imbéciles intelligents c'est à dire non-idiot. Moi, c'est tout le contraire.
  • « Cette façon qu'ont les esprits petits-bourgeois de confondre leurs appréciations subjectives avec la situation objective va tellement loin que la majorité des notions utilisés dans les conversations roulant sur des problèmes sociaux ont actuellement perdu leur caractère scientifique pour devenir de simples expressions d'estimation. »
  • « L'esprit petit-bourgeois considère la vie des autres comme s'il se trouvait dans leur situation, transposant sur eux son attitude, ses critères de jugement, ses sentiments. »
  • « La science suppose l'utilisation d'une terminologie réfléchie, précise, qui ne laisse place à aucune ambiguïté. L'idéologie suppose au contraire l'utilisation de termes insensés, vagues, équivoques. La terminologie scientifique n'a pas besoin d'être analysée, interprétée. La phraséologie idéologique doit-être commentée, comparée, repensée. Les affirmations scientifiques supposent qu'on puisse à tout moment les confirmer, les réfuter, voire même dans le cas extrêmes, reconnaître leur caractère insoluble. L'absurdité des propositions idéologiques fait qu'on ne peut ni les réfuter ni les confirmer. »
  • « La science actuelle ne se préoccupe pas seulement de rechercher la vérité. Sa part d'esprit scientifique, lequel ne ressemble nullement à la science telle qu'on la conçoit communément, est loin d'égaler celle d'un esprit antiscientifique hostile au premier, mais apparemment bien plus scientifique que lui. L'esprit scientifique produit des abstractions, l'esprit antiscientifiques les détruits sous-prétextes qu'elles ne tiennent pas compte de tel ou tel facteur. L'esprit scientifique établit des notions rigoureuses, l'esprit antiscientifique, sous prétexte d'englober la multiplicité du réel, leur confère des sens divers. L'esprit scientifique évite d'utiliser les moyens dont il peut se passer. L'esprit antiscientifique fait feu de tout bois. L'esprit scientifique cherche à simplifier et à clarifier. L'esprit antiscientifique embrouille et complique. L'esprit scientifique s'efforce de banaliser ce qui parait insolite. L'esprit antiscientifique vise au sensationnel et aime entourer de mystère les phénomènes les plus ordinaires. Au début, l'un et l'autre (sous d'autres nom, bien sûr), peuvent être considérés comme parts égales d'une même science, mais bientôt l'esprit antiscientifique prend le dessus, exactement comme ces mauvaises herbes qui étouffent les plantes qu'on oublie de sarcler. »

Il est plus que certain que cela plaît à peu de personne, surtout pas à la majorité de l'intelligentsia et des spécialistes les plus médiatisés, les plus dans le vent.

Par ailleurs, pour reprendre Jules Guesdes « ... contre nos conclusions collectivistes ou communistes, il est plus facile de trouver des juges et des geôliers que des arguments. ». Or, 90% des sources sur le sujet sont ceux des juges et geôliers qui peuvent être aussi marxistes et communistes. Ainsi, 90% des sources sont des critiques qui tendent à la subjectivité ou qui ne veulent pas aller jusqu'au bout de l'objectivité vers l'immanence.

Or, les sources que j'utilise de façon matérialiste et scientifique, dont les sources directes comme les textes de Marx, sont considérés comme secondaires, non-universitaires c'est à dire idéologiquement dangereuses. En effet, elles ne correspondent pas aux vents politico-médiatique du moment, à la pensée dominante et hégémoniques des universitaires médiatiques.

Ce n'est pas parce que le socialisme de même que le marxisme ont fait beaucoup de bruit au XIX dans la société pour l'un et dans les universités d'après guerre pour l'autre qu'ils englobent de façon hégémonique la société et les universités. Même si elles dominent comme le prolétariat en masse domine sur la bourgeoisie (dont l'aristocratie) plus restreinte, le socialisme et le marxisme n'ont jamais été hégémonique dans la société et les universités, donc non significatifs et non représentatifs de la société et des universités. Or, ce n'est pas le cas de la pensée issu de la bourgeoisie bien que restreinte dans la société et aujourd'hui dans les universités, elle est toujours hégémonique dans les universités et les sociétés en général.

Vous voyez maintenant comment l'encyclopédie de Diderot s'est vu être mis au bûcher et les communistes soviétiques révolutionnaires se sont fait exécuter dans les années 1930. Le fait que ce ne fut pas Diderot qui fût mis au bûcher est que l'administration religieuse commence à perdre de son pouvoir totalisant sur la noblesse et la haute bourgeoisie contrairement au temps de Giordano Bruno.

"Le pourquoi" et "Le comment" : peut-être pas français mais...[modifier]

Étant donné que "le commencement" et "l'origine" des choses sont pour la majorité des gens du pareil au même, j'emploie à la place dans les discussions "le pourquoi" et "le comment". Alors qu'est ce que le pourquoi et le comment ?

  • "Le pourquoi" des choses est le commencement de ces choses c'est à dire la manifestation spatiale et temporelle de la naissance de ces objets. C'est le commencement de toute pensée idéologique et théologique dans l'explication de l'histoire globale.
  • "Le comment" des choses est l'origine de ces choses c'est à dire les processus constitutifs expliquant l'apparition des objets. C'est l'origine de toute pensée scientifique dans la recherche historique et l'explication du mouvement des mondes (univers, terre, nature, société). Bien que le philosophe matérialiste n'a que faire du commencement, l'étude du comment des choses en science tend vers le pourquoi véritable ou authentique de la formation des choses c'est à dire vers la découverte du commencement scientifique, une date de naissance, une datation.

Mes centres d'intérêts[modifier]

Liaisons[modifier]

  • L'univers du manga plus particulièrement celui du tout Go Nagai et Ken Ishikawa . Je suis aussi membre de Go Nagai, Go !. Je m'y suis inscrit puis resté non pour Goldorak/Grendizer que je considère comme l'opiacé du forum, mais d'abord pour Getter Robot et ensuite l'univers de Devilman, puis tous les autres œuvres moins connues.
  • La géologie (domaine des sciences fondamentales dont je suis issu, avec une petite maitrise de sciences de la terre et de l'univers (Master I). Elle ne peut-être petite car on y apprend tellement de choses par un lourd savoir (immatériel/esprit/pensée/apprentissage) sans pourtant effectivement en connaitre (matériel/corps/physique/expérience) de suite son importance. Ainsi, en observant en profondeur le terme tellement, sa valeur est trop forte par rapport à d'autre domaine de l'université et ne peut qu'être rien en science. En effet, ma connaissance en géologie est une molécule d'eau, la géologie est une flaque parmi l'océan des science.

→ La géologie au sens strict est principalement applicable à la recherche pétrolière et à l'histoire de la Terre. Cependant, par extension, elle intervient comme simple outils en hydrologie, géotechnique, environnement ... .

  • La géotechnique (domaine de l'ingénierie, de l'expérience et de l'empirisme) que j'ai étudié avec le CNAM (Conservatoire des Arts et Métiers) pour appliquer ma géologie à la géotechnique et peut-être génie civil pour trouver la meilleur solution à la construction des fondations et la stabilité de chantier sur son support qu'est le sol (solide + liquide + air). Contrairement à la géologie sensus strictus, la géotechnique est plus une application qu'un domaine fondamental. J'en conclut que l'ingénierie en générale n'est pas une science mais rattachée fortement au préoccupation de la sphère communautarisme ("pouvoir et administration") de l'économie globale.

→ Je veux, avec le peu que je sais, vous faire connaître ces centres d'intérêts assez peu fournis en profondeur sur certain site et même sur wiki. Si on pense seulement savoir et que l'on ne connaît pas vraiment le domaine, il n'est pas facile de trouver les bons sites scientifiques. Il y a trop de raccourci, d'idée reçue et peu de consistance pour que l'on se sente obliger à développer un de ces sujets sur wiki. Ainsi grâce à wiki, j'espère faire découvrir un peu plus ces domaines à un public plus large.

  • J'ai d'autres intérêts comme la "biologie" et l'"histoire" qui si vous ne l'aviez pas remarqué, par manquement de réflection (mdr) comme il y eu, sont indissociables de mes autres centres.

Lectures : Auteurs et Oeuvres Principaux[modifier]

La meilleur façon d'apprécier et de connaitre véritablement ces auteurs, qui vont à l'encontre de la pensée dominante - des dominants contre les subordonnées, de l'immatériel/l'idéologie(religion) contre la matière/la science - de leur époque jusqu'à encore aujourd'hui est de les lire.

Citations préférées[modifier]

1_ « Celui qui fait au peuple de fausses légendes révolutionnaires, celui qui l’amuse d’histoires chantantes, est aussi criminel que le géographe qui dresserait des cartes menteuses pour les navigateurs. » (Prosper-Olivier Lissagaray Première préface de l'Histoire de la Commune de 1871)

2_ « Personne n'est aussi vide que celui qui n'est rempli que de lui-même. » (B. Whichcate)

3_ « Il ne suffit pas de s'écrier ; j'y vaincrai ou j'y perdrai la vie. Il faut dire froidement : voilà par quels moyens, par quel plan je vaincrai. » (Lissagaray dans l'Action)

4_ « Le libéralisme finit là où le capitalisme s'émancipe du féodalisme pour donner âme au socialisme. »

5_ « La pluie incessante lave tout: La haine ; la tristesse ; les regrets ; et même les crimes. Le rouge du sang devient maintenant le rouge de l'aube: c'est la couleur de ce qui est encore vivant; la couleur qui annonce un matin d'espoir. » (Saiyuki, coffret collector 1 DVD 4, bande annonce 11 de l'épisode 12, Hymne au vivant, Dybex)

6_ « Il n'y a pas pire génocide que d'arracher à l'humanité sa pensée. Les victimes n'ont plus comme seuls privilèges, la servilité ou la béatitude. Leur délivrance est la révolution ou la mort, le réveil ou le sommeil éternel. »

7_ « Pour la Psychanalyse, la Révolution française est à l'Humanité ce que la Catharsis est au Sujet : une rupture fondamentale! » (Messaoud HAÏNE - Psychanalyste)

8_ « Le communisme est l'enseignement des conditions de la libération du prolétariat. » (F Engels, Principes du communisme), 1847.

9_ « la conception de l'histoire est, avant tout, une directive pour l’étude, et non un levier » (F. Engels, Lettre à C. Schmidt, 5 août 1890)

10_« La sincérité d’un intellectuel aujourd’hui, singulièrement d’un philosophe, peut se mesurer à la façon dont il se situe par rapport à Nietzsche et à Marx. Celui qui ne reconnaît pas que sans le travail de ces deux auteurs, il n’aurait pu mener à bien une grande partie de son travail se dupe lui-même et dupe les autres. Le monde intellectuel dans lequel nous vivons a été en grande partie formé par Marx et Nietzsche. » (Max Weber in Weber et l'Histoire de Catherine Colliot-Thélène)

11_ « L'histoire est l'étude de faits, mais aussi des sentiments de l'époque pris tout deux dans son ensemble ; et non une vision rétrécie qui doit se caler sur le présent et nos préjugés. L'histoire n'est ni de l'actualisme, ni une propagande statistiquement tendancieuse. Sinon l'histoire ne peut que rester qu'à l'état d'histoire, de roman et non à l'état de science, de compréhension. »

12_ « Les libéraux, je les connais. Ils se ressemblent, comme se ressemblent les punaises entre les planches de l'isba. Ils sont pires que les staliniens » (Alexandre Zinoviev)

13_ « Un jugement est certes l'expression d'une décision et de ses motivations par la tribunal saisi, mais il est aussi obligatoirement le fruit des conclusions et demandes produites par le demandeur et le défendeur. » (Admin de l'USDDAP)

14_ « La tactique socialiste énoncée par Marx, Jules Guesde, Jaurès et tous les maîtres du socialisme c'est d'élever la conscience civique du prolétariat, c'est de développer sa conscience de classe et sa conscience socialiste. Voilà la seule tactique qui mène à l'édification du socialisme, il n'y en aura jamais d'autre. » (André Ferrat, La Révolution russe et la IIIe Internationale, 1947)

15_ « Les socialistes révolutionnaires ont à recommencer le combat qu'ont combattu les philosophes et les pamphlétaires de la bourgeoisie ; ils ont à démolir, dans les têtes de la classe appelée à l'action, les préjugés semés par la classe régnante; » (Paul Lafargue, Le Droit à la paresse, 1880)

16_ « Les communistes nous mentaient toujours, sauf lorsqu’ils affirmaient que le capitalisme … c’est encore pire. » (blague soviétique post-URSS)

17_ « Votre justice me pousse à une barbarie qui me répugne. » (Les experts Miami, le grand nettoyage, saison 6, épisode 16

18_ « La vie et son expression qualitative sont simplement des accidents du mouvement complexe et aléatoire de combinaisons quantitatives et possibles des éléments naturelles. »

19 _ « "Laissez donc parlez ceux qui ne voient pas la réalité en face ! Mais vous, prenez le chemin de la justice !" - " Remettez en cause le capitalisme !"  » (L'ange Marx in Le Capital - Manga, 2011)

20_ « Il est urgent de renoncer à tout vocabulaire moralisateur et de se consacrer au patient examen des sources disponibles, en élargissant les perspectives et en variants les angles de prises de vue. En un mot : faire de l'histoire et uniquement de l'histoire... » (Pierre Briant, « Alexandre le grand sert de miroir à l'identité européenne », entrevue de Pierre Briant par Jean-François Mondot, Les Cahiers de Science et Vie, nº 122, avri-mai 2011, p. 23)

21_ « la réalité ne se réduit pas aux apparences, et qu'à s'en tenir aux apparences, à ce qui nous frappe immédiatement et directement on peut se fourvoyer. L'erreur mise en scène dans ce récit est-elle courante ? Selon, Marx, loin d'être une exception, elle est typique dont la plupart des gens appréhendent la réalité dans notre société. S'appuyant sur ce qu'ils voient, entendent et touchent dans leur environnement immédiat - empreintes de toutes sortes -, ils en tirent des conclusions qui sont dans bien des cas l'exact opposé de la vérité » (Bertell Ollman, La Dialectique mise en œuvre, Le processus d'abstraction dans la méthode de Marx, , éd. Syllepse, 2005, p.24)

22_ « La notion de totalitarisme a toujours été une notion idéologique au service de l'opération complexe visant à neutraliser les " radicaux libres ", à garantir l'hégémonie libérale-démocrate, et à dénoncer comme pendant ou double de la dictature fasciste de droite la critique de gauche de la démocratie libérale. Loin d'être un concept valable, la notion de totalitarisme est une sorte de subterfuge théorique ; au lieu de nous donner les moyens de réfléchir, de nous contraindre à appréhender sous un jour nouveau la réalité historique qu'elle désigne, elle nous dispense de penser, et même nous empêche activement de le faire. » (Slavoj Žižek, Vous avez dit totalitarisme ? : Cinq interventions sur les (més)usages d'une notion, Editions Amsterdam, 269 pages, 13 mars 2007 - présentation de l'éditeur)

23_ L'abstraction "à quoi ça sert ?" : « Pour sentir la vie, l'éprouver vraiment, il faut, bien sûr, être dedans. Mais, pour la connaître, il convient avant tout, de s'en éloigner à une distance suffisante. Sinon, tu n'as aucune vision d'ensemble, tu ne peux distinguer ses traits essentiels, sa dynamique, ces visées. » (Alexandre Zinoviev, La maison jaune, l'âge d'homme,T2 p397)

24_ « L’histoire peut être examinée sous deux aspects. On peut la scinder en histoire de la nature et histoire des hommes. Les deux aspects cependant ne sont pas séparables ; aussi longtemps qu’existent des hommes, leur histoire et celle de la nature se conditionne réciproquement. » (Karl Marx)

25_ Contrairement à la majorité (la totalité ?) des historiens qui tracent aujourd’hui un signe d’égalité entre fascisme et communisme — quand ils ne cherchent pas à relativiser les crimes du premier pour mieux faire ressortir ceux du second —, je n’ai jamais appartenu au Parti communiste (ou à une organisation maoïste)... Il n’en reste pas moins que je n’ai toujours pas le moindre doute sur le camp dans lequel il fallait se trouver à Stalingrad en 1943. À Madrid en 1936. (Rémy Skoultelsky, L'espoir guidait leurs pas - Les volontaires français dans les Brigades internationales 1936-1939, , éd. Grasset, 1998, p. 250)

26_ Il fallait être ou n'être pas pour cette Révolution. La lâcheté seule se tint au milieu. Les socialistes véritables le comprirent et, certains de la catastrophe, ils voulurent du moins faire triompher leur cause par le mépris de la mort. (Lissagaray, Les Huit journées de mai derrière les barricades, , éd. Bureau du Petit Journal, Bruxelle, 1871, chap. 2, p.18)


Remarque sur moi-même par une citation de Max Gallo[modifier]

  • « Je ne suis pas entré au PC comme un fils de bourgeois qui a des complexes de classe et qui voit dans le prolétaire un messie, mais comme un ouvrier qui subit une injustice ou pense en subir une. Dès que je suis devenu un intellectuel qui lit des livres, j'ai trouvé qu'il était complètement idiot d'être communiste. » (Max Gallo)
-> C'est depuis que j'ai trouvé la justice qu'elle existe réellement grâce à des études qui m'ont permis de faire des recherches contre les mensonges inculqués et les idées reçues.
-> L'injustice vient du fait
_ de l'incompétence des personnes qui sont censées défendre ceux qui construisent la société ou l'organisation bourgeoise au dépend de la leur qui est quasi-inexistante.
_ De leur complicité avec cette société à ne jamais dévoiler la justice pour une meilleurs exploitations.
-> Et c'est depuis que je lis des livres qu'il met totalement incompréhensible du comment on peut répugner et rejeter autant le communisme : Est-ce par totale ignorance ou par endoctrinement et propagandisme habituel de la société ?
-> Et c'est depuis que je lis (cf oeuvres pricipaux ci-dessus) que je sais que suis réellement communiste. A l'image de la bande à Sarko qui se proclame être une droite décomplexée, moi, j'en conclu que je ne peux qu'être de la Gauche décomplexée.
-> Et c'est depuis peu que je sais qu'on ne peut légalement et moralement monter au pallier du dessus. Il y a stricte obligation de rester sur son propre pallier avec ces propres voisins de même genre.
-> C'est depuis peu que je sais qu'il faut organiser et faire évoluer sa propre société sur son propre pallier en dehors ou parallèlement de celle dites bourgeoises, dites socialement plus hautes.
-> Il faut donc organiser le travail par le travailleur pour lui-même pour sa propre micro-société individuelle et ces enfants, c'est à dire pour l'avenir; pour sa propre société commune en interaction symbiotique avec toutes les autres micro-sociétés de son pallier.
-> Ces nouvelles sociétés toutes égales entre-elles ne peuvent qu'être supérieur à la société dite bourgeoise puisqu'elles n'usent pas de l'exploitation, de la soumission et de l'illégalité pour sa pérennité et son évolution.

Remerciement[modifier]

Je remercie d'abord les membres de Go Nagai, Go!, pour m'avoir fait découvrir Go Nagai autre chose que cette opiacé de Goldorak et surtout Ken Ishikawa, dont je suis fortement fan depuis la version française de Getter Robot Go. Je remercie les membres des défenseurs de la distribution direct qui m'ont fait comprendre que l'on a le droit de se défendre et qu'il existe effectivement des lois pour cela. Mais, les syndicats ne sont pas aux courants. Puis, enfin, je remercie les membres de Wiki qui petit à petit par leur intervention m'aide à formater de plus en plus à la façon wiki.