Bertell Ollman

De Wikirouge
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bertell Ollman (né le 30 avril 1935 à Milwaukee aux USA) est un penseur marxiste et spécialiste de la dialectique.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Après un doctorat à Oxford, Bertell Ollman est devenu professeur de théorie politique à l'université de New York.

Michael Löwy en dresse le portrait suivant :

« (…) philosophe marxiste remarquable et dialecticien éminent. Son brillant ouvrage de 1971 Alienation, Marx's Conception of Man in Capitalist Society a connu non moins de treize rééditions. Parmi ses qualités, il faut souligner la créativité et -chose rare chez les intellectuels de gauche - le sens de l'humour » (préface de La Dialectique mise en œuvre).


Bertell Ollman est également l'inventeur de Lutte des classe, une version marxiste et subversive du jeu de société, dans l'esprit du Monopoly.

LutteDesClassesJeu.jpg

Références[modifier | modifier le wikicode]

Ouvrages[modifier | modifier le wikicode]


  • En Anglais
    • Alienation, Cambridge University Press, 1976
    • Dialectical Investigations (Routledge, New York, 1993)
    • Dance of the dialectic (University of Illinois Press, 2003)


Jeux de société[modifier | modifier le wikicode]

  • La lutte des Classe (Class Struggle), Class Struggle Inc., Année 1979[1]

Sites[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]

La Dialectique mise en œuvre, 2005[modifier | modifier le wikicode]

Loin de servir d'épitaphe du marxisme, il se pourrait que les transformations en Europe de l'Est aient rendu la méthode dialectique de Marx, et un marxisme d'essence dialectique, plus indispensables que jamais.

  • La dialectique mise en œuvre, préface de Michael Löwy, syllepse, Paris, 2005, p. 16-17.

En général, la recherche non-dialectique part d’une petite partie et en établit les connexions en vue de reconstruire le tout plus large. A l’inverse, la recherche dialectique commence par le tout, le système ou autant de celui-ci que l’on comprend à ce stade, pour ensuite examiner la partie afin de voir comment elle s’imbrique et comment elle fonctionne, ceci menant éventuellement à une compréhension du tout plus complète qu’au point de départ.

  • La Dialectique mise en œuvre, Le processus d'abstraction dans la méthode de Marx, Bertell Ollman, éd. Syllepse, 2005, p. 15

... la réalité ne se réduit pas aux apparences, et qu'à s'en tenir aux apparences, à ce qui nous frappe immédiatement et directement on peut se fourvoyer. L'erreur mise en scène dans ce récit est-elle courante ? Selon, Marx, loin d'être une exception, elle est typique dont la plupart des gens appréhendent la réalité dans notre société. S'appuyant sur ce qu'ils voient, entendent et touchent dans leur environnement immédiat - empreintes de toutes sortes -, ils en tirent des conclusions qui sont dans bien des cas l'exact opposé de la vérité

  • La Dialectique mise en œuvre, Le processus d'abstraction dans la méthode de Marx, Bertell Ollman, éd. Syllepse, 2005, p. 24

La dialectique n'est pas cette triade d'airain thèse-antithèse-synthèse censée tout expliquer. Une formule apte à prouver ou à prédire quoi que ce soit. La force motrice de l'histoire. la dialectique n'explique rien; ne prouve rien; prédit rien; est la cause de rien. La dialectique est plutôt une façon de penser qui oriente notre attention sur toute la palette des changements et interactions possibles qui s'exercent dans la réalité. Elle inclut également une manière d’organiser la réalité observée dans le but de l’étudier et une façon de présenter les résultats obtenus aux autres, la grande majorité desquels ne pensent pas dialectiquement.

  • La Dialectique mise en œuvre, Le processus d'abstraction dans la méthode de Marx, Bertell Ollman, éd. Syllepse, 2005, p. 26