Précarité

De Wikirouge
Aller à : navigation, rechercher

La précarité est une situation d'incertitudes vis à vis de l'emploi, du logement, du chauffage... qui rend le futur angoissant. Elle touche principalement les travailleurs pauvres et c'est une conséquence de la logique de profit capitaliste.

Précarité du travail[modifier | modifier le wikicode]

La précarité de l'emploi est le principal problème de précarité, car la perte d'un emploi menance souvent un salarié (et souvent ses proches) d'une chute brutale de son niveau de vie.

L'avènement du système capitaliste était favorisé dans les pays où la mobilité était plus grande (contrairement aux pays où les fixations féodales étaient fortes), et à son tour il a généralisé la tendance à la précarité de l'emploi, car c'est le principe même du salariat que de "vendre librement sa force de travail" à des employeurs. Cette précarité varie cependant fortement selon les circonstances :

  • selon les cycles économiques : en période de crise économique les patrons sont très frileux pour embaucher et tendent à imposer des contrats instables
  • selon la force présente ou passée du mouvement des travailleurs : les "acquis sociaux" comme les CDI sont le fruit des luttes passées, mais ils sont plus ou moins facilement remis en cause selon la combatitivté des travailleurs

Ainsi dans les pays impérialistes, la précarité était globalement très forte au 19e siècle, avec une tendance progressive à la stabilisation en même temps que se renforcait le mouvement ouvrier. Mais cette tendance est elle-même variable suivant les cycles économiques : avec la crise actuelle, les politiciens soumis à la bourgeoisie cherchent tous à "flexibiliser" le travail : remplacer les CDI par des contrats précaires, supprimer le statut de fonctionnaire...

Précarité du logement[modifier | modifier le wikicode]

De même, la précarité du logement a toujours été un problème - plus ou moins généralisé - pour de nombreux prolétaires[1]. Il suffit de perdre un emploi pour avoir soudain des difficultés à payer un loyer ou rembourser un prêt - pour les rares qui sont propriétaires. La pression des rentiers - aggravée par la spéculation immobilière - conduit dans les périodes de marasme économique à augmenter la part du loyer dans les dépenses des ménages, et il n'est pas rares que des travailleurs pauvres soient contraints de quitter leur logement pour un plus petit, ou plus éloigné de leur ville, etc... Assez logiquement, le nombre de cas de sans-abri ou de très mal logés (personnes vivant dans des campings ou des roulottes...) augmente parallèlement.

Précarité énergétique[modifier | modifier le wikicode]

On parle aussi de précarité énergétique pour les personnes qui ont des difficultés à payer leurs factures de gaz ou d'életricité, pour les besoins de chauffage notamment, qui sont souvent le principal poste de dépense énergétique.

Notes et sources[modifier | modifier le wikicode]

  1. Voir notamment La question du logement de Friedrich Engels, 1872