Konstantin Yurenev

De Wikirouge
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Konstantin Yurenev.jpg

Konstantin Konstantinovitch Yurenev, ou Iouréniev (1888–1938) était un social-démocrate russe, bolchévik. Il devint un diplomate soviétique.

Il était aussi connu sous le nom de Konstantin Krotovsky.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Yurenev naît en 1888 à la gare de Dvinsk sur le chemin de fer Riga-Orlov.

Il rejoint le Parti ouvrier social-démocrate de Russie en 1905.

Il fut le leader informel de l'organisation interrayons jusqu'en mai 1917, sauf pour un an entre février 1915 et février 1916, où est en prison pour « activités subversives ».

Il est enrôlé dans l'armée impériale russe en 1916, mais réussit à s'échapper. Il rejoint les bolchéviks en 1917 et occupe divers postes au sein de la division de Petrograd du parti.

Selon letémoignage du SR Zenzinov, lors d'une réunion tenue le 26 février (a.s) chez Kerenski, Yurenev fut très pessimiste sur les possibilités, reflétant alors l'état d'esprit des dirigeants bolchéviks de Petrograd :

« Tous nous maintenions que le mouvement montait, qu'il fallait se préparer à des événéments décisifs. Yurenev, qui se considérait le plus à gauche de tous, persistait à nous verser de l'eau froide. Il était clair que son attitude n'était pas personnelle, qu'elle reflétait celle de l'organisation bolchévik de Pétersbourg. [...] Il insistait sur la nécessité de calmer les ouvriers. »[1]

Après avoir siégé au Comité militaire révolutionnaire de Petrograd, il fut membre du Commissariat du peuple aux affaires militaires de la République socialiste fédérative soviétique de Russie en février 1918. Il était simultanément membre d'un comité qui a formé l'Armée rouge. De mai 1920 à mai 1921, il fut président du comité exécutif du Soviet du gouvernorat de Koursk.

Il occupa ensuite différents postes de diplomatie, d'abord en tant que représentant plénipotentiaire de la République socialiste fédérative soviétique de Russie :

Puis, en tant que représentant diplomatique de l'Union soviétique :

  • du 14 février 1923 au 3 mars 1924, en Tchécoslovaquie à Prague,
  • du 7 mars 1924 au 4 avril 1925, en Italie,
  • du 24 avril 1925 au 5 août 1927, en Perse,
  • du 1er octobre 1927 au 24 janvier 1933, en Autriche
  • du 29 janvier 1933 au 16 juin 1937, au Japon,
  • du 16 juin au 11 octobre 1937, en Allemagne.

Le 23 septembre 1937, il fut arrêté pendant la Grande Purge et finalement exécuté le 1er août 1938. Il a été réhabilité en 1956.

Notes et sources[modifier | modifier le wikicode]

  1. Cité par Marc Ferro, in Des soviets au communisme bureaucratique, Gallimard, Archives, 1980, p. 28-29