Inégalités

De Wikirouge
Aller à : navigation, rechercher

Les "inégalités" peuvent renvoyer à différents domaines.

Deux sens politiques principaux[modifier | modifier le wikicode]

Dans une utilisation politique, cela renvoie souvent à deux concepts possibles :

Le naturel et le social[modifier | modifier le wikicode]

Il existe bien des différences génétiques naturelles qui engendrent des inégalités naturelles entre individus par rapport à certains critères simples (taille, prédispositions à telle maladie...) mais les recherches sociologiques les plus sérieuses montrent que les inégalités sociales (richesse, culture ou même santé) sont sur-déterminées par l'environnement social. Donc la division de la société en classes sociales et les fluctuations économiques du capitalisme sont bien plus sources d'inégalités que les inégalités naturelles.

Les discours tendant à justifier les inégalités sociales par les inégalités naturelles sont faux, et réactionnaires car ils détournent les exploités et les opprimés de la lutte de classe, en instillant fatalité et désolidarisation. De plus, les recherches scientifiques les plus sérieuses montrent que les expressions du phénotype (tous les caractères apparents) dépendent en grande partie de l'environnement : même la taille des individus dépend au moins autant de l'accès à la nourriture que du génotype.

Inégalité et différence[modifier | modifier le wikicode]

Il faut remarquer qu'en philosophie et en mathématiques, le concept de différence/identité n'est pas le même que celui d'inégalité/égalité. Dans presque tous les espaces (ℝ2 par exemple), dire que a≠b ne permet pas de dire que a<b ou a>b.

La notion d'égalité est toujours relative à une norme. Par exemple, dans l'espace des nombres réels (ℝ), la norme implicite est la distance au zéro. C'est le seul cas où la différence est confondue avec l'inégalité. Partout ailleurs, la norme a une part d'arbitraire : elle projette des éléments qui ont plusieurs dimensions sur un espace unidimensionnel pour les comparer. Par exemple, si la norme appliquée à des individus est la mesure de leur taille, on admettra immédiatement que la conclusion "Pierre, 1m80 > Paul 1m70" n'est pas suffisante pour déduire quoi que ce soit de politique, social ou autre. Or c'est ce que cherchent à faire toutes les théories prétendant déduire à partir de différences entre indidivus (ou sexes, ethnies...) des inégalités intrinsèques.

Les discours caricaturant le communisme comme le règne de l'homogénéité et de l'uniformisation des individus [1] sous-entendent d'ailleurs fortement qu'on ne peut pas être égaux (en terme de satisfaction des besoins sociaux) si l'on est différents.

Notes et sources[modifier | modifier le wikicode]

  1. Surtout véhiculés par les très riches qui ne voudraient surtout pas d'homogénéisation des revenus...