Zinaida Volkova

De Wikirouge
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Zinaida Bronstein.jpg

Zinaida Lvovna Volkova (1901-1933), née Bronsteina (en russe: Зинаида Львовна Волкова), était une marxiste russe, et la première fille que Léon Trotsky eut avec sa première femme, Alexandra Sokolovskaïa.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Elle naît le 27 mars 1901 en Sibérie, alors que ses parents sont en exil ensemble. Sa soeur Nina est née l'année suivante, peu avant que Trotsky décide de s'évader pour fuir en Europe, laissant ses filles avec Alexandra. Trotsky se remariera avec Natalia Sedova, et ne les revit presque jamais.

Enfant, Zinaida et sa soeur ont été élevées principalement par ses grands-parents paternels, David et Anna Bronstein, et sa tante Yelizaveta, la soeur de Trotsky. Comme Trotsky, Alexandra était elle aussi une révolutionnaire souvent en voyage ou en clandestinité.

Après la Révolution russe de 1917, Zinaida épousa Zakhar Borissovitch Mogline (1897-1937). Ils eurent une fille en 1923, Alexandra Moglina (1923-1989), puis divorcent au milieu des années 1920. Zakhar Mogline sera tué pendant les Grandes Purges.

Peu de temps après son divorce, Zinaida épousa son second mari, Platon Ivanovitch Volkov (1898-1936), un membre de l'opposition de gauche de Trotsky. Le 7 mars 1926, le couple a un fils, Vsevolod (diminutif Seva, plus tard Esteban) Volkov. Pendant trois mois en 1928, Zinaida s'occupa des derniers instants de sa soeur cadette Nina, atteinte de tuberculose.

Platon Volkov est exilé en Sibérie en 1928, mais en revient en janvier 1931. Zinaida était sur le départ pour rendre visite à Trotsky dans son exil de Prinkipo (Turquie).  Staline autorise la visite, avec la persmission de prendre un membre de la famille avec elle. Elle part avec Seva, laissant sa fille Alexandra à son père Zakhar. Aussitôt après leur arrivée en Turquie, Staline retire la citoyenneté soviétique à Zinaida et Seva, empêchant leur retour. Ils restent alors un moment en Turquie avec Trotsky et sa seconde femme, Natalia Sedova. Fin 1932, Zinaida et Seva quittent la Turquie pour aller vivre à Berlin avec le demi-frère de Zinaida, Lev Sedov (fils de Trotsky et de Sedova).

Zinaida vit dans la déprime et voit son état de santé se dégrader rapidement sous l'effet de la tuberculose, malgré un traitement spécial. Elle a été patiente d'Arthur Kronfeld, un célèbre psychothérapeute de Berlin. Elle a également fréquenté Alexandra Ramm-Pfemfert qui traduisait avec son mari Franz Pfemfert des livres de Trotsky, et qui animait Die Aktion, journal d'expressionnisme.

Elle se suicide le 5 janvier 1933.

Ken McMullen, dans son film Zina, suggère que la relation entre Volkova et son père Trotsky reflète la tragédie grecque d'Antigone. Cette idée a d'abord été développée par l'historien Isaac Deutscher dans son livre de 1963 sur Trotsky.

Platon a été de nouveau arrêté en 1935 pendant les Grandes Purges et a disparu dans le Goulag en 1936.

Descendants[modifier | modifier le wikicode]

Dans le mois qui suit la mort de Zinaida, Adolf Hitler et le parti nazi arrivent au pouvoir, amenant Léon Sedov et Vsevolod à fuir en Autriche, où ils vivent jusqu'à la guerre civile autrichienne de février 1934. Après leur départ de l'Autriche, ils s'installent en France en 1934, puis finalement à Paris en 1935. Après la mort de Sedov en 1938, sa petite amie Jeanne Martin voulait garder le garçon de 12 ans Vsevolod. Trotsky l'a poursuivi pour avoir la garde et a gagné l'affaire, mais Jeanne Martin est alors allée se cacher avec Vsevolod.

Finalement, les amis de Trotsky ont retrouvé le petit, et l'ont amené à Coyoacán, au Mexique pour vivre avec Trotsky et Natalia Sedova. Vsevolod est arrivé au Mexique le 8 août 1939, où Trotsky vivait en exil depuis janvier 1937. Le 24 mai 1940, lors d'une tentative d'assassinat de Trotsky par des agents staliniens, dirigée par David Alfaro Siqueiros, Vsevolod (hispanisé en Esteban) reçoit une balle dans le pied. Le 20 août 1940, Trotsky est assassiné par Ramón Mercader. Esteban, âgé de 14 ans, reste au Mexique, vivant initialement avec la veuve de son grand-père, Natalia Sedova.

Vsevolod, qui hispanise désormais son nom en Esteban, fera ses études au Mexique et deviendra ingénieur. Il se maria et eut quatre filles. Il est actuellement gardien du musée Trotsky à Mexico. Esteban parle l'espagnol, le français et l'anglais, mais à l'âge adolescent il avait oublié la plupart du russe, turc et allemand qu'il avait appris dans les 8 premières années de sa vie. Quand il est arrivé au Mexique, il a dû parler en français avec son grand-père et sa belle-mère.

Une des filles d'Esteban, Nora Volkov, est devenu médecin et directrice du National Institute on Drug Abuse (NIDA) aux Etats-Unis.

La fille de Zinaida, Alexandra, a été également exilée, au Kazakhstan. Elle a survécu, revenant à Moscou après la mort de Staline. Elle est morte de cancer en 1989. Peu de temps avant sa mort, son frère Esteban (Vsevolod), vivant au Mexique, a finalement rencontré sa sœur lors d'un voyage en Union soviétique. Mais Alexandra était mourante du cancer, et ils n'arrivaient pas à communiquer, Esteban avait oublié son russe et Alexandra ne parlait ni espagnol, ni anglais ni français.

Notes[modifier | modifier le wikicode]