Vereinigte Kommunistische Partei Deutschlands

De Wikirouge
(Redirigé depuis VKPD)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vereinigte Kommunistische Partei Deutschlands (Parti communiste unifié d'Allemagne) fut la dénomination du KPD de 1920 à 1922, suite à la fusion avec la gauche de l'USPD et l'exclusion des "conseillistes" (KAPD).

Contexte[modifier | modifier le wikicode]

Depuis novembre 1918, nous sommes en pleine révolution allemande, et par suite de la trahison social-démocrate (Union sacrée en 1914, boucherie de janvier 1919), les recompositions se poursuivent.

Au sein du tout jeune Parti communiste d'Allemagne (KPD), une importante aile gauchiste refuse tout parlementarisme, et toute participation aux vieux syndicats dominés par la social-démocratie. Une telle politique sectaire a pour conséquence catastrophique d'isoler le KPD à un moment crucial de la lutte des classes. A mesure que les illusions dans le Parti social-démocrate (SPD) tombent, c'est l'USPD (une scission de gauche de la social-démocratie) qui reçoit un afflux de nouveaux militants.

Unification[modifier | modifier le wikicode]

L'USPD se radicalise, et le manque d'une direction révolutionnaire claire de décidée se fait sentir. À l'initiative de Paul Levi, et avec le fort soutien de l'Internationale communiste, les gauchistes (conseillistes) sont exclus du KPD à l'été 1919. Ce sont près de la moitié des membres qui partent alors fonder le KAPD (environ 50 000 militants).

Mais en permettant le rapprochement avec les ouvriers radicalisés de l'USPD, cette politique va s'avérer un succès. En décembre 1920, après le Congrès de l'IC, le VKPD est fondé, fort de 350 000 membres.

Le rôle de l'Internationale communiste
[modifier | modifier le wikicode]

La jeune Internationale communiste animée principalement par les bolchéviks était toute entière vouée à la révolution socialiste, et elle l'espérait particulièrement en Allemagne.

"La vérité absolue, c'est qu'à moins d'une révolution allemande, nous sommes perdus." Lénine, mars 1918

Zinoviev en personne, président de l’Internationale, s’est rendu au congrès de l'USPD pour obtenir son adhésion. Mais c’est surtout l'effort pour donner une ligne politique claire et révolutionnaire qui va payer.

Les thèses de Lénine (démocratie bourgeoise et dictature du prolétariat) adoptées dès le premier congrès polémiquent durement avec les positions de l'USPD et sont diffusées dans le monde entier, avec toute l’autorité que leur confère leur signature. Le deuxième congrès (1920) s’attaque directement au gauchisme que Lénine critiquera dans son ouvrage La maladie infantile du communisme.

Notes et sources[modifier | modifier le wikicode]