Pauvreté

De Wikirouge
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La pauvreté, c'est le manque de moyens suffisants pour vivre dignement dans une société donnée.

Les pauvres sont souvent entassés à la périphérie des villes dans des conditions insalubres.

C'est le résultat du capitalisme.


La pauvreté dans le monde actuel[modifier | modifier le wikicode]

Misère matérielle[modifier | modifier le wikicode]

  • 910 millions d'êtres humains (13% de la population mondiale) n'ont pas accès à l'eau potable.
  • 2,6 milliards (37%) n'ont pas accès à des toilettes.
  • 800 millions (11,5%) ont un accès difficile aux soins, et 5,1 milliards (73%) n'ont pas de couverture sociale.
  • 827,6 millions (12%) vivent dans des bidonvilles..

Misère des travailleurs[modifier | modifier le wikicode]

Dans le système capitaliste mondial, cette misère a pour cause fondamentale le manque d'argent, le fait d'être de simples prolétaires ou paysans / artisans pauvres, a fortiori dans des pays dominés par l'impérialisme.

2,9 milliards d'êtres humains (41% de la population mondiale) vivent avec moins de 2 dollars par jour (1,41 euro) et 1,2 milliard survivent avec moins de 1 dollar par jour (c'est le cas d'un Africain sur deux).

250 millions d'enfants de moins de 14 ans travaillent dans le monde, dont 60 millions ont entre 5 et 11 ans. Les jeunes âgés de 15 à 24 ans représentent environ 23,5% des travailleurs pauvres.

Misère intellectuelle[modifier | modifier le wikicode]

Près de 793 millions d'adultes dans le monde ne savent ni lire ni écrire. Autrement dit, 11,3% de la population mondiale est totalement analphabète. C'est en Afrique que le constat est le plus déprimant. Près de 11 pays comptent au moins 50% de population analphabète. Parmi eux le Bénin, le Burkina Faso, l'Ethiopie, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Tchad. Toujours selon l'Unesco, le nombre total d'enfants non scolarisés est de 67 millions, 32 millions vivent en Afrique subsaharienne. Un quart, soit 16 millions, se trouvent en Asie du Sud.

Notes et sources[modifier | modifier le wikicode]

Le Journal du Net, 7 milliards d'êtres humains, fin 2011