Faizullah Khojaev

De Wikirouge
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Xojayev.jpg

Faïzoulla (Oubaïdoullaïevitch) Khodjaïev (en ouzbek : Fayzulla Ubaydullayevich Xo‘jayev) ; (1896-1938) était un révolutionnaire de Boukhara et le premier chef du gouvernement de l'Ouzbékistan soviétique.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Jeunesse[modifier | modifier le wikicode]

Il est le fils d'un riche marchand ouzbek de Boukhara. Ayant séjourné à Moscou en 1907 avec son père, il réalise l'immense écart économique et social avec sa région natale. Influencé par le djadidisme et le socialisme, il met sa fortune au service des révolutionnaires proches de Lénine.

De 1916 à 1920, il est l'un des chefs du Parti des jeunes Boukhariotes qui se prononce contre le régime monarchique de Boukhara.

En mars 1918, les Jeunes Boukhariotes tentent de prendre le pouvoir en demandant au soviet de Tachkent de venir prendre la ville. Mais ils échouent et Khodjaïev doit s'enfuir à Tachkent.

Dirigeant[modifier | modifier le wikicode]

En mai 1920, les Jeunes Boukhariens appuyés par l'Armée rouge prennent Boukhara et forment le premier gouvernement de la République soviétique populaire de Boukhara. Khodjaïev rejoint le Parti communiste russe vers juillet-août 1920 et est nommé à la tête de la nouvelle république en septembre. Il manque de peu de se faire assassiner par Enver Pacha, le leader de la révolte Basmatchi (mouvement panturquiste réactionnaire).

En 1923-1924 a lieu une purge des ouzbeks suspectés de « national-communisme », à laquelle Khodjaïev échappe.

À la proclamation de la République socialiste soviétique d'Ouzbékistan, le 5 décembre 1924, il est président du Comité révolutionnaire et le reste jusqu'au 17 février 1925 quand Iouldach Akhounbabaïev le remplace. Le même jour, Khodjaïev devient, à l'âge de 28 ans seulement, le premier président du soviet des commissaires du peuple (Sovnarkom) de la république (équivalent du premier ministre). Le 21 mai 1925, il est l'un des membres du Comité exécutif central d'URSS, après l'admission officiellement de la RSS ouzbèke dans l'URSS.

Conflit et purges staliniennes[modifier | modifier le wikicode]

Faïzoulla Khodjaïev se heurte à la politique autoritaire de Staline. En particulier, il dénonce la volonté de cantonner l'économie de l'Ouzbékistan à la monoculture du coton.

Le 7ème congrès du Parti communiste ouzbek le proclame ennemi du peuple. Le 17 juin 1937, il est relevé de toutes ses fonctions, et est arrêté le 9 juillet 1937, accusé d'être « trotskiste et droitier », et de fomenter un complot nationaliste. Il finira par "avouer", et sera exécuté le 13 mars 1938.

Il sera réhabilité en 1966.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sultan Galiev

Turar_Ryskulov

Notes et sources[modifier | modifier le wikicode]

Archontology - Fayzulla Khodzhayev