Composition technique du capital

De Wikirouge
Aller à : navigation, rechercher

La composition technique du capital est un ratio économique reflétant la machinisation du travail dans le capitalisme. Il est une des composantes de la composition organique du capital. Il intervient donc dans la loi de baisse tendancielle du taux de profit.

Définition[modifier]

La composition technique du capital est la proportion entre moyens de production et force de travail qui lui est associée au sein du processus de production.

« La composition du capital se présente à un double point de vue. Sous le rapport de la valeur, elle est déterminée par la proportion suivant laquelle le capital se décompose en partie constante (la valeur des moyens de production) et partie variable (la valeur de la force ouvrière, la somme des salaires). Sous le rapport de sa matière, telle qu'elle fonctionne dans le procès de production, tout capital consiste en moyens de production et en force ouvrière agissante, et sa composition est déterminée par la proportion qu'il y a entre la masse des moyens de production employés et la quantité de travail nécessaire pour les mettre en oeuvre La première composition du capital est la composition-valeur, la deuxième la composition technique. »[1]

Evolution[modifier]

Généralités[modifier]

La composition technique du capital a une tendance constante à augmenter : la machinisation ne va pas en arrière, c'est ce que Marx appelait la tendance au remplacement du "travail vivant" par le "travail mort" (le capital). Il peut y avoir des marchés du "fait main" qui localement rejettent la "machinisation", mais puisque les marchandises qu'ils font circuler demandent plus de temps de travail, elles sont plus chères, et la concurrence les contient.

« Les capitalistes sont conduits à chercher des innovations technologiques qui les maintiennent en avance sur leurs rivaux. Certaines de ces innovations utilisant des techniques qui ne sont pas à forte intensité capitalistique peuvent être disponibles. Mais il y en aura d'autres qui exigent plus de moyens de production - et le capitaliste couronné de succès sera celui dont les investissements lui permettent d'accéder à ces deux sortes d'innovation. »[2]

Micro-économie / Macro-économie[modifier]

Si l'on peut évaluer à l'échelle d'une entreprise qui emploie un certain type d'outils quel est l'accroissement du nombre de ces outils, il devient impossible à grande échelle d'exprimer mathématiquement la composition technique du capital. Comment additionner des bâtiments et des barils de pétrole, ou des marteaux et des faucilles ?

Cette grandeur n'a toutefois pas un intérêt pratique, étant donné que l'on connait son sens d'évolution. De plus, il est prouvé empiriquement que le capital par tête connaît une hausse historique, ce qui met hors de doute le fait que la composition technique soit en hausse...

Notes et sources[modifier]