Révolution atlantique

De Wikirouge
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les révolutions de l'Atlantique sont une expression regroupant l'ensemble des mouvements révolutionnaires dans la région atlantique à la fin du XVIIIème siècle et au début du XXème.

Vague de révoltes, et révolutions bourgeoises[modifier | modifier le wikicode]

Le Capitalisme précoce de l'Angleterre s'est d'abord étendu au XVIIème siècle sur l'Atlantique, via le commerce maritime, l'esclavage et le travail dans les plantations. Il a eu pour effet à plus ou moins court terme de détruire les anciennes communautés féodales ou primitives d'Europe, d'Afrique et d'Amérique. De nombreuses résistances aussi courageuses qu'éparses à ce développement inexorable auront lieu dans cette vaste zone géographique (révoltes serviles, piraterie...).

Paradoxalement, l'oppression engendrée par ce système va alimenter les idées libérales portées par la bourgeoisie ascendante, et préparer les révolutions bourgeoises modernes. Ainsi, la révolution américaine, menée contre le colonialisme anglais, a eu un grand impact par la suite sur la France. Dans le sillage du Siècle des Lumières, le républicanisme, les idées de Liberté, de souveraineté individuelle et de contrat social (avec des philosophes politiques comme Locke John Locke] ou Jean-Jacques Rousseau) gagnent rapidement du terrain.

Des symboles comme le bonnet phrygien, l'Arbre de la liberté ou bien encore la Dame Liberté (Marianne...) seront largement réutilisés.

Les révolutions de l'Atlantique[modifier | modifier le wikicode]


Notes et sources[modifier | modifier le wikicode]

L'Hydre aux mille têtes, Marcus Rediker, Peter Linebaugh