Possibilisme

De Wikirouge
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le possibilisme est un terme utilisé dans plusieurs contextes différents dans le mouvement socialiste.

Le possibilisme du FPTSF [modifier | modifier le wikicode]

Dans les années 1880-1900, on appelait "possibilisme" (ou broussisme) le courant réformiste de Paul Brousse.

Une structure socialiste unitaire est créée en 1878 : la Fédération du Parti des travailleurs socialistes de France (FPTSF). Mais les congrès de 1880 et 1881 voient s'affirmer la désunion des socialistes. Lors de la séparation au congrès Saint-Étienne en 1882, Jules Guesde propose le vote du « programme minimum » (partiellement rédigé par Marx).

Paul Brousse base sa stratégie sur le socialisme municipal, et pense possible de parvenir au socialisme par ce biais, sans révolution.

Jusqu'en 1890, la Fédération des travailleurs socialistes étend son influence vers les pays de la Loire, mais elle subit une scission avec les Allemanistes. Cette érosion est due à l'évolution politique : les possibilistes sont désormais devenus républicains. La FTSF regroupe les artisans et les professions libérales. On l'appelle couramment "parti possibiliste".

Au début du 20e siècle, ce terme est devenu un synonyme de réformisme dans le mouvement socialiste. En 1914, Trotsky décrivait par exemple ainsi le processus qui a conduit à la trahison de la Deuxième internationale :

« Le Marxisme sortit vainqueur sur toute la ligne de son duel avec le révisionnisme (duel théorique). Mais bien que théoriquement battu, le révisionnisme continua d’exister, vivant de la pratique du mouvement et de sa psychologie. [...] Le député, le fonctionnaire du Parti, le coopérateur continuèrent de vivre et d'agir dans une atmosphère « possibiliste » et bornée par le sentiment nationaliste. »[1]

Le possibilisme libertaire[modifier | modifier le wikicode]

Le possibilisme libertaire est un concept anarchiste élaboré en Espagne dans les années 1930.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Possibilisme_libertaire

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Trotsky, La guerre et l'Internationale, 31 octobre 1914