Hugo Dewar

De Wikirouge
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hugo Dewar en 1978

Hugo Dewar, né le 9 août 1908 et mort le 14 juin 1980, était un militant trotskyste, et l'auteur de livre sur la répression stalinienne.

1 Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Fils d'acteurs, Dewar quitte l’école a seize ans pour gagner sa vie comme représentant de commerce. II adhère a l'Independent Labour Party en 1928 et, peu après, fait la connaissance de F. A. Ridley, qui le gagne à la petite « Marxian League », laquelle regroupait à Londres quelques oppositionnels de gauche, anglais comme Ridley, hindous comme Aggarwala et cinghalais comme Colvin Da Silva et Leslie Gunawardena. II milite avec eux, comme dans son syndicat (N.U.S.D.A.W.) et est le seul a s'opposer aux « thèses » élaborées par Ridley et Aggarwala, que Trotski allait lui aussi d'ailleurs soumettre a une critique sévère.

La « Marxian League » ayant volé en éclats, Hugo se lia a un autre noyau de l'Opposition de gauche, le groupe de Balham, dont il devint un des animateurs, et décida avec lui d’adhérer au P. C. britannique en tant qu'oppositionnel. Exclu du P. C. avec le Balham Group, il fonda alors la première section britannique de l'Opposition de gauche, la Communist League. Avec sa majorité, il refusa l'entrisme dans l'I. L. P. proposé par Trotski en 1933, et continua la publication de l'organe de la C. L., Red Flag (Le Drapeau Rouge).

Son groupe resta a l’écart de la IVe Internationale pendant plusieurs années, mais il fut en 1936 l'artisan d'un rapprochement, reprenant, au nom de son groupe, dont les militants étaient entrés dans le Labour, une correspondance avec Trotski, qui souhaitait investir les militants britanniques dans ce parti de masse. II joua un rôle extrêmement important dans l'organisation, en Grande-Bretagne, de la lutte contre les procès de Moscou, et pour la défense de Leon Trotski et de la vérité. En 1938, il se retrouva dans la section britannique, réunifiée après des années de scission.

II fut mobilisé pendant la seconde guerre mondiale. Apres la guerre, il choisit de se consacrer a l'enseignement et a la rédaction de plusieurs ouvrages, qui sont des réquisitoires contre le stalinisme et le GPU (Assassins at Large, The Modern Inquisition) ainsi qu'une défense des révolutionnaires hongrois (Revolution and Counter-Revolution in Hungary), plutôt qu'a l'activité politique.

2 Notes et Sources[modifier | modifier le wikicode]

Cahier Léon Trotski n°6, 1980.