Crise des ciseaux

De Wikirouge
Aller à : navigation, rechercher
Crise-des-ciseaux.png
La crise des ciseaux est le nom donné à une crise économique survenue en 1923, au début de la période de la Nouvelle politique économique (NEP). Il y avait un écart grandissant (« ciseaux de prix ») entre les prix industriels et agricoles. Le terme, forgé par Trotsky à partir de l'image du graphique en ciseaux, est maintenant utilisé pour décrire cette situation économique dans de nombreuses périodes de l'histoire.

La crise[modifier]

La crise s'est produite parce que la production agricole avait rapidement rebondi de la famine de 1921-1922 et de la guerre civile, tandis que l'industrie a mis plus de temps à récupérer, en raison de la nécessité de reconstruire les infrastructures. En outre, le problème a été exacerbé par le fait que le gouvernement cherchait à éviter une autre famine en maintenant les prix des céréales pour le pain à des niveaux artificiellement bas.

Les prix des biens industriels et agricoles ont divergé, atteignant un sommet en octobre 1923 où les prix industriels étaient à 290% de leur niveau de 1913, tandis que les prix agricoles étaient seulement 89%.

Cela signifiait que les revenus des paysans chutaient et qu'il devenait difficile pour eux d'acheter des produits manufacturés. En conséquence, les paysans ont commencé à cesser de vendre leurs produits pour revenir à une agriculture de subsistance, faisant craindre une famine.

La crise provoque en août 1923 une vague de grèves dans les centres industriels russes. Certains groupes comme la Vérité ouvrière ou le Groupe ouvrier tentent de s'appuyer sur ces grèves pour faire de l'agitation, mais sont réprimés par la police secrète (GPU).[1]

C'est aussi à ce moment-là qu'au sein du Parti communiste est signée la Déclaration des 46, une protestation de nombreux membres du parti envoyée au Comité central.

Pour lutter contre la crise, le gouvernement a réduit les coûts de la production industrielle en réduisant les effectifs, en rationalisant la production, en contrôlant les salaires et les avantages et en réduisant l'influence des négociants et des intermédiaires (les « NEPmen ») en élargissant le réseau des coopératives de consommation (comme le Commissariat du peuple au Commerce).

À la suite de ces actions, le déséquilibre a commencé à se résorber. En avril 1924, l'indice des prix agricoles avait atteint 92% (par rapport à son niveau de 1913) et l'indice industriel avait chuté à 131%.

Autres exemples[modifier]

Une crise similaire s'était produite en 1916, quand le prix du seigle avait augmenté de 47% alors que celui des bottes avait augmenté de 334%. [2]

Notes[modifier]

1924: Scissors Crisis - "Smychka and the Scissors Crisis", at Seventeen Moments in Soviet History, an essay by Lewis Siegelbaum

  1. Avrich, Paul (1984), Bolshevik Opposition to Lenin: G. T. Miasnikov and the Workers' Group, Russian Review, 43: 1-29
  2. Figes, Orlando (1997). A people's tragedy : the Russian Revolution, 1891-1924. London: Pimlico. ISBN 978-0712673273.