Apollinaria Iakoubova

De Wikirouge
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Apollinaria Iakoubova exilée en Sibérie vers 1900

Apollinaria Iakoubova (Аполлинария Александровна Якубова, died 1913 or 1917) était une militante social-démocrate russe.

Elle naît le 7 octobre 1869 dans le village de Nikolskoïe, district de Griazovetsky, province de Vologda, dans l'Empire russe.

Elle était la fille d'un prête, et étudia les mathématiques et la physique à Saint-Pétersbourg, où elle fut une des fondatrices de la Ligue de lutte pour l’émancipation de la classe ouvrière (1895).


Arrêtée et déportée en Sibérie, elle fuit avec son mari à Londres autour de 1900, où elle s'investit dans l'organisation de débats sur le communisme.

A Londres, elle et son mari fréquentent souvent Lénine et Kroupskaïa. Le journaliste américain Louis Fischer a avancé, en 1964, la théorie selon laquelle elle rejeta à ce moment-là une proposition de mariage de Lénine.

Les deux couples finissent par se séparer pour des désaccords politiques, car elle est alors dans le groupe des économistes.

Elle est présente au congrès de Bruxelles-Londres (été 1903) du POSDR, où défend globalement les positions des martovistes.

Iakoubova retourne en Russie avec son mari en 1908. En 1909-1910, elle a vécu en Finlande, dans la datcha de NM Knipovitch. Elle était gravement atteinte de tuberculose.

La suite est inconnue. Sa date de décès est diversement donnée comme 1913 ou 1917.

Sources[modifier | modifier le wikicode]