Taux d'utilisation des capacités de production : Différence entre versions

De Wikirouge
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
m
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
Le '''taux d'utilisation des capacités de production''' est le ratio entre les [[Moyens de production|moyens de production]] effectivement mobilisées pour la production et l'ensemble des capacités potentiellement disponibles.  
 
Le '''taux d'utilisation des capacités de production''' est le ratio entre les [[Moyens de production|moyens de production]] effectivement mobilisées pour la production et l'ensemble des capacités potentiellement disponibles.  
  
== Généralités ==
+
==Généralités==
  
 
En raison des [[Contradictions du capitalisme|contradictions fondamentales du capitalisme]], et principalement la contradiction entre d'une part des [[Forces productives|forces productives]] toujours plus socialisées, et d'autre part des [[Moyens de production|moyens de production]] privés, les forces productives sont chroniquement sous utilisées sous le [[Capitalisme|capitalisme]]. Alors que d'autre part, ce système ne répond pas ou très mal à de nombreux besoins sociaux, cela illustre son profond caractère [[Réactionnaire|réactionnaire]]. Cela signife également que les conditions objectives pour la [[Révolution socialiste|révolution socialiste]] sont là : il y a de loin assez de forces productives pour construire une société libéré de la précarité matérielle.  
 
En raison des [[Contradictions du capitalisme|contradictions fondamentales du capitalisme]], et principalement la contradiction entre d'une part des [[Forces productives|forces productives]] toujours plus socialisées, et d'autre part des [[Moyens de production|moyens de production]] privés, les forces productives sont chroniquement sous utilisées sous le [[Capitalisme|capitalisme]]. Alors que d'autre part, ce système ne répond pas ou très mal à de nombreux besoins sociaux, cela illustre son profond caractère [[Réactionnaire|réactionnaire]]. Cela signife également que les conditions objectives pour la [[Révolution socialiste|révolution socialiste]] sont là : il y a de loin assez de forces productives pour construire une société libéré de la précarité matérielle.  
  
== Données ==
+
==Données==
  
=== France ===
+
===France===
  
 
Sur ce graphe, on voit nettement se dessiner les [[Cycles décennaux|cycles décennaux]] de la production.  
 
Sur ce graphe, on voit nettement se dessiner les [[Cycles décennaux|cycles décennaux]] de la production.  
Ligne 13 : Ligne 13 :
 
[[Image:Investissement-UtilisationCapacitésProduction-France.gif|center|Investissement-UtilisationCapacitésProduction-France.gif]]  
 
[[Image:Investissement-UtilisationCapacitésProduction-France.gif|center|Investissement-UtilisationCapacitésProduction-France.gif]]  
  
=== Allemagne ===
+
===Allemagne===
  
 
Allemagne : en RFA le taux d'utilisation des capacités de production était arrivé dans les 60%, a grimpé à 90% à la réunification grâce à l'absorption d'un gigantesque nouveau marché.  
 
Allemagne : en RFA le taux d'utilisation des capacités de production était arrivé dans les 60%, a grimpé à 90% à la réunification grâce à l'absorption d'un gigantesque nouveau marché.  
  
=== Etats-Unis ===
+
===États-Unis===
  
Sur ce graphe pour les Etats-Unis, on observe assez nettement la tendance à la baisse du pourcentage d'utilisation des forces productives dans la période d'Après-guerre.  
+
Sur ce graphe pour les États-Unis, on observe assez nettement la tendance à la baisse du pourcentage d'utilisation des forces productives dans la période d'Après-guerre.  
  
 
[[Image:PourcentageCapacitesProdUtilisees.png|center|PourcentageCapacitesProdUtilisees.png]]  
 
[[Image:PourcentageCapacitesProdUtilisees.png|center|PourcentageCapacitesProdUtilisees.png]]  
Ligne 25 : Ligne 25 :
 
(en bleu : les périodes de récession)  
 
(en bleu : les périodes de récession)  
  
== Lien avec le chômage ==
+
=== Chine ===
 +
« Des surcapacités de production sont classiquement observées comme chaque fois que des investisseurs capitalistes se ruent sur les mêmes eldorados. Ainsi, PSA utilise seulement 26 % de ses capacités de production chinoises, contre 33 % pour Renault et 24 % pour Ford ! Avec comme conséquences des suppressions d’emplois pour les ouvriers chinois à l’exemple de PSA qui a annoncé en août 2019 la suppression en Chine de 4 000 emplois. »<ref>https://npa2009.org/idees/economie/automobile-vers-une-nouvelle-crise</ref>
 +
 
 +
==Lien avec le chômage==
  
 
La corrélation entre l'évolution du taux d'utilisation des capacités de production et l'évolution du chômage est remarquable. Ici, un graphe pour la France :
 
La corrélation entre l'évolution du taux d'utilisation des capacités de production et l'évolution du chômage est remarquable. Ici, un graphe pour la France :
Ligne 31 : Ligne 34 :
 
[[Image:ChômageUtilisationCapacitésProduction-France.jpg|center]]
 
[[Image:ChômageUtilisationCapacitésProduction-France.jpg|center]]
  
== Notes et sources<br>  ==
+
==Notes et sources==
  
 
<references />  
 
<references />  
  
[[Catégorie:Économie]] [[Catégorie:Capitalisme]]
+
[[Catégorie:Économie]]  
 +
[[Catégorie:Capitalisme]]

Version actuelle datée du 11 novembre 2019 à 11:20

Le taux d'utilisation des capacités de production est le ratio entre les moyens de production effectivement mobilisées pour la production et l'ensemble des capacités potentiellement disponibles.

Généralités[modifier | modifier le wikicode]

En raison des contradictions fondamentales du capitalisme, et principalement la contradiction entre d'une part des forces productives toujours plus socialisées, et d'autre part des moyens de production privés, les forces productives sont chroniquement sous utilisées sous le capitalisme. Alors que d'autre part, ce système ne répond pas ou très mal à de nombreux besoins sociaux, cela illustre son profond caractère réactionnaire. Cela signife également que les conditions objectives pour la révolution socialiste sont là : il y a de loin assez de forces productives pour construire une société libéré de la précarité matérielle.

Données[modifier | modifier le wikicode]

France[modifier | modifier le wikicode]

Sur ce graphe, on voit nettement se dessiner les cycles décennaux de la production.

Investissement-UtilisationCapacitésProduction-France.gif

Allemagne[modifier | modifier le wikicode]

Allemagne : en RFA le taux d'utilisation des capacités de production était arrivé dans les 60%, a grimpé à 90% à la réunification grâce à l'absorption d'un gigantesque nouveau marché.

États-Unis[modifier | modifier le wikicode]

Sur ce graphe pour les États-Unis, on observe assez nettement la tendance à la baisse du pourcentage d'utilisation des forces productives dans la période d'Après-guerre.

PourcentageCapacitesProdUtilisees.png

(en bleu : les périodes de récession)

Chine[modifier | modifier le wikicode]

« Des surcapacités de production sont classiquement observées comme chaque fois que des investisseurs capitalistes se ruent sur les mêmes eldorados. Ainsi, PSA utilise seulement 26 % de ses capacités de production chinoises, contre 33 % pour Renault et 24 % pour Ford ! Avec comme conséquences des suppressions d’emplois pour les ouvriers chinois à l’exemple de PSA qui a annoncé en août 2019 la suppression en Chine de 4 000 emplois. »[1]

Lien avec le chômage[modifier | modifier le wikicode]

La corrélation entre l'évolution du taux d'utilisation des capacités de production et l'évolution du chômage est remarquable. Ici, un graphe pour la France :

ChômageUtilisationCapacitésProduction-France.jpg

Notes et sources[modifier | modifier le wikicode]