Pavel Maliantovitch

De Wikirouge
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
PavelMaliantovitch.jpg

Pavel Nikolaievitch Maliantovitch (1870-1940) était un avocat russe, à l'origine social-démocrate, puis membre du gouvernement provisoire en 1917 et opposé à la révolution d'Octobre.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Au moment de la révolution de 1905, Maliantovitch est bolchévik.[1]

Après la répression, il assure en tant qu'avocat la défense de leaders révolutionnaires. Il défend notamment Trotsky qui est inculpé pour son rôle de président du Soviet de Pétersbourg.

Le 25 septembre 1917 il devient ministre de la justice du Gouvernement Provisoire de Kérenski.

Le matin du 24 octobre, le Gouvernement menacé par le Soviet de Pétrograd tente de prendre des mesures répressives. Parmi celles-ci, le ministre de la Justice, Maliantovitch, donne l'ordre d'arrêter ceux qui avaient été relaxés sous caution après l'affaire Kornilov et qui avaient fait preuve d'une nouvelle activité anti-gouvernementale. Cela visait en particulier Trotsky, auquel l'accusation d'avoir reçu de l'or allemand était ajoutée.

L'ironie était que l'ancien avocat de Trotsky était devenu son accusateur. Le prédécesseur de Maliantovitch au ministère, Zaroudny, avait aussi été avocat de Trotsky au procès de 1905.

Maliantovitch sera arrêté lors de la prise du Palais d'Hiver dans la nuit du 25-26 octobre et emmené à la Forteresse Pierre-et-Paul. Libéré après quelques jours, il défend l'Assemblée constituante.

Il cessera ensuite toute activité politique. Au début des années 1920 il est membre du collège des avocats de Moscou.

Il sera arrêté en 1930 puis en 1937, et exécuté en 1940 pour "activité contre-révolutionnaire".

Notes[modifier | modifier le wikicode]