Une commission de plus

De Marxists-fr
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Auteur·e(s) Lénine
Écriture 1 juillet 1917

MIA-bannière.gif

La «Pravda» n° 85, 1er juillet (18 juin) 1917
Conforme au texte de la « Pravda »
Œuvres t. 25, pp. 110-111, Paris-Moscou
Recueil(s): Pravda


La débâcle économique a déjà commencé. La bourgeoisie mène l'offensive sur toute l'étendue du front. Des mesures énergiques s'imposent.

Que compte faire le Gouvernement provisoire ?

Il a, pour sauver la Russie, pour combattre la débâcle économique, pour organiser la vie économique, élaboré le projet d'une nouvelle organisation, le plan détaillé d'une action contre la désagrégation économique.

Un Conseil économique est placé à la tête de l'«organisation de l'économie nationale et du travail».

On prend enfin des mesures, on passe des paroles aux actes. Très bien, il était grand temps !

Mais quelle est la composition de ce Conseil économique ?

Qui combattra la débâcle économique, qui engagera la lutte contre la politique criminelle des capitalistes, du patronat, des usiniers et des fabricants ?

Nous constatons que les capitalistes auront au Conseil une écrasante majorité. N'est-ce pas se moquer du monde ?

Voici la composition de cette honorable organisation :

Ministres bourgeois6
Représentants des capitalistes (du conseil des banques, des bourses de commerce, de l'Agriculture, etc.)9
Total 15
Délégués ouvriers (du Soviet des députés ouvriers et soldats)3
Délégués des syndicats3
Délégués des députés paysans3
Total 9

Plus : les ministres de la Guerre et du Travail et 3 délégués des coopératives.

La décision appartiendra, comme on le voit, aux capitalistes.

Il n'y aura qu'un organisme de plus et, dans le meilleur des cas, ou n'en tirera ni peu ni prou.

Il est en outre créé, comme de coutume, une infinité de commissions, de sous-commissions, de comités, etc.

Et c'est ainsi que l'on pense combattre la débâcle économique.

On a voulu noyer le poisson...