Un procès ­contre la Nouvelle Gazette rhénane ajourné

De Marxists-fr
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Auteur·e(s) Karl Marx
Écriture

MIA-bannière.gif

Neue Rheinische Zeitung n°174, 21 décembre 1848
Publié en français dans le recueil La Nouvelle Gazette Rhénane aux Éditions sociales (1963-1971). Numérisé par MIA et l'UQAC.
Mots-clés : Allemagne, Censure, Procès


Cologne, le 20 décembre 1848.

Le procès intenté contre la Nouvelle Gazette rhénane est venu aujourd'hui devant les Assises. Les accusés étaient : M. le Dr. Marx, rédacteur en chef, M. Korg, gérant de la Nouvelle Gazette rhénane et M. Engels. Ce dernier était absent. La plainte faisait état d'offense au procureur général Zweiffel et de diffamation de gendarmes. Le procès fut remis pour motif de nullité[1] .

  1. Le défenseur de Marx et d'Engels, l'avocat Schneider II, demanda l'ajournement du procès, étant donné que les accusés n'en avaient pas été informés à temps (dix jours à l'avance).