Subvention

De Wikirouge
Aller à : navigation, rechercher

Une subvention est un don d'argent public à des entreprises.

Exemples[modifier]

France[modifier]

Les suventions représentent dans les 25 milliards par an, une somme supérieure au budget de l'enseignement supérieur et de la recherche. L'essentiel de cette somme profite aux grands capitalistes français.

En 2006, c'est jusqu'à 65 milliards d'argent public qui ont été dépensés en subventions.

Les Etats comme la France dépensent aussi beaucoup pour financer la recherche & développement des capitalistes nationaux, pour les aider à tenir leur rang impérialiste, et compenser leur faible propension à investir dans la recherche de long terme.

  • Credit Impot Recherche : 4 milliards € en 2008
  • Pôles de compétitivité : 1100 millions € par l'Etat + 630 millions € par les collectivités de 2005 à 2010
  • Instituts de Recherche Technologique : 2 milliards €
  • Finanement PME via OSEO : 1,5 milliard €
  • Etats généraux de l'industrie : 1 milliard €

Nombre de dépenses publiques ne sont pas formellement considérées comme des subventions, mais reviennent en grande partie à stimuler l'activité économique, c'est-à-dire l'accumulation capitaliste.

Par exemple, 20% de l'accumulation du capital en France est un effet des marchés publics.

Débats marxistes[modifier]

Une controverse eut lieu parmi les députés social-démocrate au Reichstag allemand au sujet des subventions à accorder à des Société privées pour l'établissement de lignes maritimes avec l'Asie orientale, l'Australie et l'Afrique (les Dampfersubvention).

L'aile droite défendait la politique des subventions pratiquée par le gouvernement de Bismarck. Dans sa lettre à Sorge du 31 décembre 1884, Engels condamnait cette position opportuniste.

Notes et sources[modifier]