Lettre à Dwight Macdonald, 22 septembre 1938

De Marxists-fr
Aller à la navigation Aller à la recherche
Auteur·e(s) Léon Trotski
Écriture 22 septembre 1938


Mots-clés : Dwight Macdonald, Lettre


Ne pas perdre de Temps

Cher Camarade Macdonald,

J’ai quelque inquiétude que la discussion triangulaire New York-México-Paris n'absorbe beaucoup de temps et retarde l’action. Ne pensez-vous pas qu’il serait possible de publier dans votre revue le manifeste Breton-Rivera tel qu’il est, exprimant votre accord général avec ses idées et son objectif et d’élaborer en même temps un manifeste spécial pour les États-Unis dans lequel vous pourrez mentionner le manifeste de Breton-Rivera. Si votre manifeste formule les mêmes conclusions pratiques, c’est-à-dire la création de la F.I.A.R.I., sur la même base, alors la publication d’un manifeste différent ne peut pas être préjudiciable le moins du monde à l’entreprise.

Les événements mondiaux vont maintenant à un rythme si précipité que chaque jour compte. Le temps ne travaillera pour nous qu’à la condition que nous soyons capables et que nous voulions l’utiliser.