Dimanche sanglant d’Altona

De Wikirouge
Aller à : navigation, rechercher

Le 17 juillet 1932, le dimanche sanglant d'Altona (allemand : Altonaer Blutsonntag) était le nom donné à une violente confrontation entre 7 000 SA et les milices communistes dans le faubourg ouvrier d'Altona.

Le 17 juillet 1932, Altona ne faisait pas encore partie de la ville de Hambourg. Banlieue ouvrière et communiste, les SA avaient, sous haute protection policière, décidé d’une provocation en défilant dans les rues de la ville. La résistance des ouvrières et ouvriers fut massive et les forces de police ouvrirent le feu pour permettre le défilé des nazis. 18 ouvriers tombent sous les balles de la police et 80 sont grièvement blessés.

Après l’instauration du régime de terreur nazie en 1933, quatre militants communistes d’Altona, Karl Wolff, August Lütgens, Walter Möller et Bruno Tesch, sont arrêtés, jugés et exécutés le 1er août 1933 pour avoir, selon les nazis, organisé la contre-manifestation antifasciste du 17 juillet 1932. Ce seront les quatre premières (d’une longue série, on comptera plus de 32.000 condamnations à mort et exécutions d’opposants entre 1933 et 1945 en Allemagne) exécutions d’opposants politiques par le régime nazi.

Le 22 juillet 2016, un groupe de communistes ont, avec des chansons du mouvement ouvrier, des prises de parole et l’installation d’une plaque commémorative dans le quartier d’Altona (Hambourg) rendu hommage aux victimes du « dimanche sanglant » d’Altona.