Modification de Parti ouvrier social-démocrate de Russie

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Attention : vous n’êtes pas connecté(e). Votre adresse IP sera visible de tout le monde si vous faites des modifications. Si vous vous connectez ou créez un compte, vos modifications seront attribuées à votre propre nom d’utilisateur(rice) et vous aurez d’autres avantages.

Cette modification va être annulée. Veuillez vérifier les différences ci-dessous, puis publier l’annulation si c’est bien ce que vous voulez faire.

Version actuelle Votre texte
Ligne 10 : Ligne 10 :
 
L'influence de la [[Marxisme|pensée marxiste]] est assez tardive en Russie, mais elle marque profondément la réflexion politique. En 1872, la traduction du premier tome du ''[[Le_Capital|Capital]]'' de Marx a été achevée par deux émigrés [[German_Lopatine|German Lopatine]] et [[Nikolaï_Danielson|Nikolaï Danielson]] (Ce travail de traduction a été repris en 1907 par [[Vladimir_Bazarov|Vladimir Bazarov]]). La censure tsariste estimant que ce texte “scientifique” et bien trop dense sera peu lu en Russie autorise sa diffusion, laquelle constitue ainsi tant la première traduction du ''Capital'' que la première publication de l'ouvrage de Marx à l'étranger. Or, contrairement aux attentes des censeurs, ''Le Capital'' va connaître un grand succès en Russie (les 3000 exemplaires sont écoulés en une année), et engendrer des discussions passionnées dans les milieux radicaux russes, ainsi que des polémiques acharnées sur les “destinées du capitalisme en Russie”, selon le titre de l'ouvrage publié en 1882 par [[Vorontsov|Vorontsov]], économiste [[Narodnik|narodnik]].
 
L'influence de la [[Marxisme|pensée marxiste]] est assez tardive en Russie, mais elle marque profondément la réflexion politique. En 1872, la traduction du premier tome du ''[[Le_Capital|Capital]]'' de Marx a été achevée par deux émigrés [[German_Lopatine|German Lopatine]] et [[Nikolaï_Danielson|Nikolaï Danielson]] (Ce travail de traduction a été repris en 1907 par [[Vladimir_Bazarov|Vladimir Bazarov]]). La censure tsariste estimant que ce texte “scientifique” et bien trop dense sera peu lu en Russie autorise sa diffusion, laquelle constitue ainsi tant la première traduction du ''Capital'' que la première publication de l'ouvrage de Marx à l'étranger. Or, contrairement aux attentes des censeurs, ''Le Capital'' va connaître un grand succès en Russie (les 3000 exemplaires sont écoulés en une année), et engendrer des discussions passionnées dans les milieux radicaux russes, ainsi que des polémiques acharnées sur les “destinées du capitalisme en Russie”, selon le titre de l'ouvrage publié en 1882 par [[Vorontsov|Vorontsov]], économiste [[Narodnik|narodnik]].
  
C'est en luttant contre les conceptions des populistes que se sont formés les marxistes russes, autour de publications comme ''Nos différends'' (1885)<ref>Plekhanov, ''[https://www.marxists.org/archive/plekhanov/1885/ourdiff/index.html Our Differences]'', 1885</ref> de [[Plékhanov|Plékhanov]] ou ''Le développement du capitalisme en Russie'' (1899)<ref>Lénine, ''[https://www.marxists.org/francais/lenin/works/1899/dcr/ Le développement du capitalisme en Russie]'', 1899</ref> de Lénine. En 1898, [[Trotsky|Trotsky]] reprend un le chant de la Trique (''Doubinouchka''), création des populistes sur la paysannerie, et le transforme en chant de la Machine (''Machinouchka''), sur les ouvriers<ref>Léon Trotsky, ''[https://www.marxists.org/francais/trotsky/livres/mavie/mv10.htm Ma vie, 8. Mes premières prisons]'', 1930</ref>.
+
C'est en luttant contre les conceptions des populistes que se sont formés les marxistes russes, autour de publications comme ''Nos différends'' (1885)<ref>Plekhanov, ''[https://www.marxists.org/archive/plekhanov/1885/ourdiff/index.html Our Differences]'', 1885</ref> de [[Plékhanov|Plékhanov]] ou ''Le développement du capitalisme en Russie'' (1899)<ref>Lénine, ''[https://www.marxists.org/francais/lenin/works/1899/dcr/ Le développement du capitalisme en Russie]'', 1899</ref> de Lénine.
  
 
En 1883, la première cellule marxiste de Russie, ''[[Libération_du_Travail|Libération du Travail]]'', est formée par d'anciens populistes&nbsp;: [[Gueorgui_Plekhanov|Gueorgui Plekhanov]], [[Pavel_Axelrod|Pavel Axelrod]], [[Vera_Zassoulitch|Vera Zassoulitch]], etc. Une grande partie de l'[[Intelligentsia|intelligentsia]] sera gagnée au marxisme au tournant du 20<sup>e</sup> siècle, mais le populisme restera un courant influent jusqu'au début des années 1920. Des populistes constituent en 1901 le [[Parti_socialiste_révolutionnaire_(Russie)|Parti socialiste-révolutionnaire]] (SR). Les partis seront aussi beaucoup désignés par les diminutifs эсер (''«&nbsp;essère&nbsp;»'', S-R) et эсдек (''«&nbsp;essdek&nbsp;»'', S-D).
 
En 1883, la première cellule marxiste de Russie, ''[[Libération_du_Travail|Libération du Travail]]'', est formée par d'anciens populistes&nbsp;: [[Gueorgui_Plekhanov|Gueorgui Plekhanov]], [[Pavel_Axelrod|Pavel Axelrod]], [[Vera_Zassoulitch|Vera Zassoulitch]], etc. Une grande partie de l'[[Intelligentsia|intelligentsia]] sera gagnée au marxisme au tournant du 20<sup>e</sup> siècle, mais le populisme restera un courant influent jusqu'au début des années 1920. Des populistes constituent en 1901 le [[Parti_socialiste_révolutionnaire_(Russie)|Parti socialiste-révolutionnaire]] (SR). Les partis seront aussi beaucoup désignés par les diminutifs эсер (''«&nbsp;essère&nbsp;»'', S-R) et эсдек (''«&nbsp;essdek&nbsp;»'', S-D).
Ligne 20 : Ligne 20 :
 
En mars 1898, un congrès (clandestin) est organisé à Minsk pour tenter d'unifier en un parti diverses organisations marxistes ou ouvrières. Le Congrès réunit moins de 15 délégués, venant de trois organisations: le groupe de la [[Rabotchaia_Gazeta|''Rabotchaia Gazeta'']] de Kiev, le [[Union_générale_des_travailleurs_juifs|Bund juif]], et les ''Unions de Lutte pour la libération de la classe ouvrière'' de Saint-Pétersbourg,&nbsp;Moscou et Ekaterinoslav. L'unique délégué ouvrier présent au Congrès était un militant du ''Bund'', qui était alors la plus grande organisation ouvrière. Ce congrès procéda à l'élection d'un Comité Central composé par trois personnes&nbsp;: [[Boris_Eidelman|Boris Eidelman]] (de la ''Rabotchaia Gazeta''), [[Arkadi_Kremer|Arkadi Kremer]] (du ''Bund'') et [[Stepan_Radchenko|Stepan Radchenko]] (de l'Union de lutte de Saint-Pétersbourg). [[Pierre_Struve|Pierre Struve]] était l'un des participants. [[Lénine|Lénine]], alors en exil à Chouchenskoïé (Sibérie) ne fut pas présent à ce congrès. [[Trotsky|Trotsky]] lui, est en prison à Kherson (Ukraine).
 
En mars 1898, un congrès (clandestin) est organisé à Minsk pour tenter d'unifier en un parti diverses organisations marxistes ou ouvrières. Le Congrès réunit moins de 15 délégués, venant de trois organisations: le groupe de la [[Rabotchaia_Gazeta|''Rabotchaia Gazeta'']] de Kiev, le [[Union_générale_des_travailleurs_juifs|Bund juif]], et les ''Unions de Lutte pour la libération de la classe ouvrière'' de Saint-Pétersbourg,&nbsp;Moscou et Ekaterinoslav. L'unique délégué ouvrier présent au Congrès était un militant du ''Bund'', qui était alors la plus grande organisation ouvrière. Ce congrès procéda à l'élection d'un Comité Central composé par trois personnes&nbsp;: [[Boris_Eidelman|Boris Eidelman]] (de la ''Rabotchaia Gazeta''), [[Arkadi_Kremer|Arkadi Kremer]] (du ''Bund'') et [[Stepan_Radchenko|Stepan Radchenko]] (de l'Union de lutte de Saint-Pétersbourg). [[Pierre_Struve|Pierre Struve]] était l'un des participants. [[Lénine|Lénine]], alors en exil à Chouchenskoïé (Sibérie) ne fut pas présent à ce congrès. [[Trotsky|Trotsky]] lui, est en prison à Kherson (Ukraine).
  
Le Congrès adopta un manifeste (dont la rédaction finale fut confiée à [[Struve|Struve]]) et fixa des règles de fonctionnement du Parti même si, sur le plan formel, il n'adopta ni [[Programme_politique|programme]], ni [[Statuts|statuts]]. Le manifeste contenait notamment l'observation très pertinente suivante&nbsp;: ''«&nbsp;Plus l'on va à l'Orient de l'Europe, plus, sous le rapport politique, la bourgeoisie est lâche et vile, et, par conséquent, les tâches culturelles et politiques qui s'imposent au prolétariat n'en sont que plus grandes.&nbsp;»''
+
Le Congrès adopta un manifeste (dont la rédaction finale fut confiée à [[Struve|Struve]]) et fixa des règles de fonctionnement du Parti même si, sur le plan formel, il n'adopta ni [[programme_politique|programme]], ni [[statuts|statuts]]. Le manifeste contenait notamment l'observation très pertinente suivante : ''«&nbsp;Plus l'on va à l'Orient de l'Europe, plus, sous le rapport politique, la bourgeoisie est lâche et vile, et, par conséquent, les tâches culturelles et politiques qui s'imposent au prolétariat n'en sont que plus grandes.&nbsp;»''
  
 
Le jeune parti fut durement frappé par la répression tsariste. Peu après sa fondation, des arrestations de masse frappèrent 500 militants et sympathisants. Sept des neuf membres du Comité Central furent emprisonnés peu de temps après le congrès de Minsk.
 
Le jeune parti fut durement frappé par la répression tsariste. Peu après sa fondation, des arrestations de masse frappèrent 500 militants et sympathisants. Sept des neuf membres du Comité Central furent emprisonnés peu de temps après le congrès de Minsk.

Toutes les contributions à Wikirouge sont considérées comme publiées dans le domaine public. Si vous ne désirez pas que vos écrits soient modifiés et distribués à volonté, merci de ne pas les soumettre ici.

Pour créer, modifier ou publier cette page, veuillez répondre à la question ci-dessous (plus d’informations) :

Annuler Aide pour la modification (s’ouvre dans une nouvelle fenêtre)