Modification de Guerre civile russe

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Attention : vous n’êtes pas connecté(e). Votre adresse IP sera visible de tout le monde si vous faites des modifications. Si vous vous connectez ou créez un compte, vos modifications seront attribuées à votre propre nom d’utilisateur(rice) et vous aurez d’autres avantages.

Cette modification va être annulée. Veuillez vérifier les différences ci-dessous, puis publier l’annulation si c’est bien ce que vous voulez faire.

Version actuelle Votre texte
Ligne 82 : Ligne 82 :
 
=== Les différents fronts ===
 
=== Les différents fronts ===
  
Au cours de la guerre civile, il y eut 16 armées rouges. Trois fronts principaux se constituent :
+
Trois fronts principaux se constituent :
  
 
*au sud (l'armée des Volontaires et celle des cosaques dans la région du Don, commandée par le général <span class="mw-redirect">Dénikine</span>)&nbsp;;  
 
*au sud (l'armée des Volontaires et celle des cosaques dans la région du Don, commandée par le général <span class="mw-redirect">Dénikine</span>)&nbsp;;  
Ligne 97 : Ligne 97 :
 
A l'été 1918,&nbsp;les bolcheviks ne contrôlent plus qu'un territoire encerclé et réduit en gros à l'ancien grand-duché de Moscovie. Mais ils ont l'avantage d'un bloc territorial cohérent, bien pourvu en routes et en voies ferrées stratégiques, face à des armées blanches dispersées et qui ne seront jamais capables de coordonner leurs offensives. Ils restent toujours maîtres des deux capitales.
 
A l'été 1918,&nbsp;les bolcheviks ne contrôlent plus qu'un territoire encerclé et réduit en gros à l'ancien grand-duché de Moscovie. Mais ils ont l'avantage d'un bloc territorial cohérent, bien pourvu en routes et en voies ferrées stratégiques, face à des armées blanches dispersées et qui ne seront jamais capables de coordonner leurs offensives. Ils restent toujours maîtres des deux capitales.
  
Sillonnant le pays à bord de son [[Train_blindé_de_Trotski|train blindé]] devenu vite légendaire, [[Trotsky|Trotsky]] va d'un front à l'autre redresser la situation militaire, organiser les troupes et galvaniser les énergies. Dès l'été 1918, Trotsky reprend l'important nœud de Kazan. Puis l'Armée rouge défait une à une les armées blanches en commençant par Ioudenitch qui échoue dans sa marche sur Pétrograd en octobre 1919, puis presque simultanément à la mi-novembre Koltchak et Denikine.
+
Sillonnant le pays à bord de son [[Train_blindé|train blindé]] devenu vite légendaire, [[Trotsky|Trotsky]] va d'un front à l'autre redresser la situation militaire, organiser les troupes et galvaniser les énergies. Dès l'été 1918, Trotsky reprend l'important nœud de Kazan. Puis l'Armée rouge défait une à une les armées blanches en commençant par Ioudenitch qui échoue dans sa marche sur Pétrograd en octobre 1919, puis presque simultanément à la mi-novembre Koltchak et Denikine.
  
 
Les rouges devaient également faire face à des révoltes de paysans contre les réquisitions et la conscription (''«&nbsp;[[Armées_vertes|armées vertes]]&nbsp;»''). Enfin, au milieu d'un pays en plein chaos, de nombreux groupes se livraient à des actes de banditisme et de pillage hors de tout contrôle et de toute idéologie.
 
Les rouges devaient également faire face à des révoltes de paysans contre les réquisitions et la conscription (''«&nbsp;[[Armées_vertes|armées vertes]]&nbsp;»''). Enfin, au milieu d'un pays en plein chaos, de nombreux groupes se livraient à des actes de banditisme et de pillage hors de tout contrôle et de toute idéologie.

Toutes les contributions à Wikirouge sont considérées comme publiées dans le domaine public. Si vous ne désirez pas que vos écrits soient modifiés et distribués à volonté, merci de ne pas les soumettre ici.

Pour créer, modifier ou publier cette page, veuillez répondre à la question ci-dessous (plus d’informations) :

Annuler Aide pour la modification (s’ouvre dans une nouvelle fenêtre)