Evelyn Reed : Différence entre versions

De Wikirouge
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
(Page créée avec « vignette|Evelyn Reed Evelyn Reed, né en 1905, et morte le 22 mars 1979, est une trotskyste et féministe américaine, militante du Socialist W... »)
 
Ligne 2 : Ligne 2 :
 
Evelyn Reed, né en 1905, et morte le 22 mars 1979, est une trotskyste et féministe américaine, militante du Socialist Workers Party de 1940 à 1979. Elle a été la compagne de Georges Novack, autre militant trotskyste américain.
 
Evelyn Reed, né en 1905, et morte le 22 mars 1979, est une trotskyste et féministe américaine, militante du Socialist Workers Party de 1940 à 1979. Elle a été la compagne de Georges Novack, autre militant trotskyste américain.
  
 +
== Biographie ==
 
Peintre, auteur d'un portrait de Natalia Sedova (la compagne de Trotsky), Evelyn Reed rencontre des militants du S. W. P. a la fin des années 30 et s'installe, en 1939, a Mexico. Là, elle fréquente l'entourage de Trotsky et c'est sous l'influence de ce dernier, après maintes discussions, qu'elle adhère au S. W. P., en 1940. Elle sera membre du National Committee (comité central) du S. W. P. de 1959 a 1975, et participera activement a la presse de l'organisation trotskyste americaine : The Militant (l'hebdomadaire) et International Socialist Review (la revue théorique). Mais la contribution la plus consistante d'Evelyn Reed aura été, sans conteste, l'ensemble de ses écrits consacres a la libération des femmes. Appliquer la méthode du matérialisme historique a l'analyse de l'origine et de la nature de l'oppression spécifique des femmes dans la société de classes ; montrer l'indispensable articulation entre le combat pour les droits des femmes et celui pour le renversement du capitalisme ; réfuter les innombrables pseudo-théories et préjugés masculinistes destinés a perpétrer la marginalité des femmes dans les sphères décisives de la vie sociale ; combattre les théories « féministes-radicales » faisant des hommes en tant que tels « l'ennemi principal », voila les principaux thèmes des nombreux articles écrits par Evelyn Reed depuis le milieu des années 50 jusqu’à sa mort. A l’évidence, ses articles ont « nourri » très largement la fraction du mouvement de libération des femmes, et ce a l’échelle internationale, pour qui ii n'y aura « pas de libération des femmes sans socialisme » ni de « socialisme sans libération des femmes ».
 
Peintre, auteur d'un portrait de Natalia Sedova (la compagne de Trotsky), Evelyn Reed rencontre des militants du S. W. P. a la fin des années 30 et s'installe, en 1939, a Mexico. Là, elle fréquente l'entourage de Trotsky et c'est sous l'influence de ce dernier, après maintes discussions, qu'elle adhère au S. W. P., en 1940. Elle sera membre du National Committee (comité central) du S. W. P. de 1959 a 1975, et participera activement a la presse de l'organisation trotskyste americaine : The Militant (l'hebdomadaire) et International Socialist Review (la revue théorique). Mais la contribution la plus consistante d'Evelyn Reed aura été, sans conteste, l'ensemble de ses écrits consacres a la libération des femmes. Appliquer la méthode du matérialisme historique a l'analyse de l'origine et de la nature de l'oppression spécifique des femmes dans la société de classes ; montrer l'indispensable articulation entre le combat pour les droits des femmes et celui pour le renversement du capitalisme ; réfuter les innombrables pseudo-théories et préjugés masculinistes destinés a perpétrer la marginalité des femmes dans les sphères décisives de la vie sociale ; combattre les théories « féministes-radicales » faisant des hommes en tant que tels « l'ennemi principal », voila les principaux thèmes des nombreux articles écrits par Evelyn Reed depuis le milieu des années 50 jusqu’à sa mort. A l’évidence, ses articles ont « nourri » très largement la fraction du mouvement de libération des femmes, et ce a l’échelle internationale, pour qui ii n'y aura « pas de libération des femmes sans socialisme » ni de « socialisme sans libération des femmes ».
  
== Notes et Références ==
+
==Notes et Références==
 
Cahiers Léon Trotsky n°2, avril-mai 1979.
 
Cahiers Léon Trotsky n°2, avril-mai 1979.

Version du 2 novembre 2019 à 20:13

Evelyn Reed

Evelyn Reed, né en 1905, et morte le 22 mars 1979, est une trotskyste et féministe américaine, militante du Socialist Workers Party de 1940 à 1979. Elle a été la compagne de Georges Novack, autre militant trotskyste américain.

Biographie

Peintre, auteur d'un portrait de Natalia Sedova (la compagne de Trotsky), Evelyn Reed rencontre des militants du S. W. P. a la fin des années 30 et s'installe, en 1939, a Mexico. Là, elle fréquente l'entourage de Trotsky et c'est sous l'influence de ce dernier, après maintes discussions, qu'elle adhère au S. W. P., en 1940. Elle sera membre du National Committee (comité central) du S. W. P. de 1959 a 1975, et participera activement a la presse de l'organisation trotskyste americaine : The Militant (l'hebdomadaire) et International Socialist Review (la revue théorique). Mais la contribution la plus consistante d'Evelyn Reed aura été, sans conteste, l'ensemble de ses écrits consacres a la libération des femmes. Appliquer la méthode du matérialisme historique a l'analyse de l'origine et de la nature de l'oppression spécifique des femmes dans la société de classes ; montrer l'indispensable articulation entre le combat pour les droits des femmes et celui pour le renversement du capitalisme ; réfuter les innombrables pseudo-théories et préjugés masculinistes destinés a perpétrer la marginalité des femmes dans les sphères décisives de la vie sociale ; combattre les théories « féministes-radicales » faisant des hommes en tant que tels « l'ennemi principal », voila les principaux thèmes des nombreux articles écrits par Evelyn Reed depuis le milieu des années 50 jusqu’à sa mort. A l’évidence, ses articles ont « nourri » très largement la fraction du mouvement de libération des femmes, et ce a l’échelle internationale, pour qui ii n'y aura « pas de libération des femmes sans socialisme » ni de « socialisme sans libération des femmes ».

Notes et Références

Cahiers Léon Trotsky n°2, avril-mai 1979.