Modification de Deuxième congrès des soviets

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Attention : vous n’êtes pas connecté(e). Votre adresse IP sera visible de tout le monde si vous faites des modifications. Si vous vous connectez ou créez un compte, vos modifications seront attribuées à votre propre nom d’utilisateur(rice) et vous aurez d’autres avantages.

La précédente modification va être annulée. Veuillez vérifier les différences ci-dessous, puis publier l’annulation ci-dessous si c’est bien ce que vous voulez faire.

Version actuelle Votre texte
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
 
[[File:SecondCongrèsSoviets.jpg|right|SecondCongrèsSoviets.jpg]]{{InfoCalendrierJulien}}Le '''deuxième réunion du [[Congrès_pan-russe_des_soviets|congrès pan-russe des soviets]]''' est celle qui a voté les [[Premières_mesures_du_gouvernement_soviétique|premières mesures révolutionnaires]] de la [[Révolution_d'Octobre|Révolution d'Octobre]]. Elle s'est tenue les 25-26 octobre (7-8 novembre n.s.) à l'[[Institut_Smolny|Institut Smolny]], au lendemain de l'[[Insurrection_d'Octobre|insurrection]].
 
[[File:SecondCongrèsSoviets.jpg|right|SecondCongrèsSoviets.jpg]]{{InfoCalendrierJulien}}Le '''deuxième réunion du [[Congrès_pan-russe_des_soviets|congrès pan-russe des soviets]]''' est celle qui a voté les [[Premières_mesures_du_gouvernement_soviétique|premières mesures révolutionnaires]] de la [[Révolution_d'Octobre|Révolution d'Octobre]]. Elle s'est tenue les 25-26 octobre (7-8 novembre n.s.) à l'[[Institut_Smolny|Institut Smolny]], au lendemain de l'[[Insurrection_d'Octobre|insurrection]].
  
Ligne 26 : Ligne 25 :
 
Selon la décision du 1<sup>er</sup> congrès, les congrès doivent se tenir tous les 3 mois. Mais étant donné la majorité obtenue par les bolchéviks, les conciliateurs (qui dirigent encore [[VTsIK|l'exécutif soviétique]]) hésitent à convoquer le congrès. Les bolchéviks durent mener une bataille politique en s'appuyant sur les soviets de base et le puissant [[Soviet_de_Petrograd|soviet de Petrograd]] pour pousser à la convocation du congrès.Ce fut la question politique centrale pendant les 5 semaines entre la Conférence démocratique et l'[[Insurrection_d'octobre|insurrection d'octobre]].
 
Selon la décision du 1<sup>er</sup> congrès, les congrès doivent se tenir tous les 3 mois. Mais étant donné la majorité obtenue par les bolchéviks, les conciliateurs (qui dirigent encore [[VTsIK|l'exécutif soviétique]]) hésitent à convoquer le congrès. Les bolchéviks durent mener une bataille politique en s'appuyant sur les soviets de base et le puissant [[Soviet_de_Petrograd|soviet de Petrograd]] pour pousser à la convocation du congrès.Ce fut la question politique centrale pendant les 5 semaines entre la Conférence démocratique et l'[[Insurrection_d'octobre|insurrection d'octobre]].
  
Déjà la [[Conférence_démocratique_(Russie)|Conférence démocratique]] avait eu pour but de contourner les soviets et de s'appuyer sur une autre source de légitimité. Le 21 septembre, un peu avant la clôture de la conférence démocratique, le [[Soviet_de_Petrograd|Soviet de Petrograd]] (gagné aux bolchéviks) réclama d'urgence le congrès, s'appuyant sur la nécessité de se coordonner pour la défense face à la contre-révolution, mais aussi pour ''«&nbsp; la solution des problèmes d'organisation du pouvoir révolutionnaire&nbsp;»''. Le lendemain de la Conférence démocratique, des délégéués (dont ceux venus de province) posent la question du congrès au [[Comité_exécutif_central_panrusse|Comité exécutif]]. Les bolchéviks réclament la convocation du congrès dans les 15 jours, et ''«&nbsp;proposent&nbsp;»'' de créer dans ce but un organe spécial s'appuyant sur les soviets de Petrograd et de Moscou. En réalité il s'agissait d'une proposition dissuasive, mais les bolchéviks préféraient que la convocation soit faite par le Comité exécutif sortant, pour éviter la mise en cause de la légitimité du congrès. Aussitôt les leaders du Comité exécutif déclarent qu'ils ne délégueront à personne le droit de remplir leurs obligations, et le Congrès fut fixé pour le 20 octobre, dans moins d'un mois. Déjà à ce moment-là, des [[Menchéviks|menchéviks]] accusaient les bolchéviks&nbsp;: ''«&nbsp;vous fixez la date du Coup d’Etat&nbsp;»''.<ref>Trotski, ''[https://www.marxists.org/francais/trotsky/oeuvres/1919/09/lt_19190914.htm La révolution d'octobre]'', 1919</ref>
+
Déjà la [[Conférence_démocratique_(Russie)|Conférence démocratique]] avait eu pour but de contourner les soviets et de s'appuyer sur une autre source de légitimité. Le 21 septembre, un peu avant la clôture de la conférence démocratique, le [[Soviet_de_Petrograd|Soviet de Petrograd]] (gagné aux bolchéviks) réclama d'urgence le congrès, s'appuyant sur la nécessité de se coordonner pour la défense face à la contre-révolution, mais aussi pour ''«&nbsp; la solution des problèmes d'organisation du pouvoir révolutionnaire&nbsp;»''. Le lendemain de la Conférence démocratique, des délégéués (dont ceux venus de province) posent la question du congrès au [[Comité_exécutif_central_panrusse|Comité exécutif]]. Les bolchéviks réclament la convocation du congrès dans les 15 jours, et ''«&nbsp;proposent&nbsp;»'' de créer dans ce but un organe spécial s'appuyant sur les soviets de Petrograd et de Moscou. En réalité il s'agissait d'une proposition dissuasive, mais les bolchéviks préféraient que la convocation soit faite par le Comité exécutif sortant, pour éviter la mise en cause de la légitimité du congrès. Aussitôt les leaders du Comité exécutif déclarent qu'ils ne délégueront à personne le droit de remplir leurs obligations, et le Congrès fut fixé pour le 20 octobre, dans moins d'un mois. Déjà à ce moment-là, des [[menchéviks|menchéviks]] accusaient les bolchéviks : ''«&nbsp;vous fixez la date du Coup d’Etat&nbsp;»''.<ref>Trotski, ''[https://www.marxists.org/francais/trotsky/oeuvres/1919/09/lt_19190914.htm La révolution d'octobre]'', 1919</ref>
  
 
Une commission est montée, avec [[Iakov_Sverdlov|Sverdlov]] pour les [[Bolchéviks|bolchéviks]]. Mais elle ne fera rien. A peine les délégués provinciaux dispersés, les leaders du Comité exécutif tergiversent, découvrant que les préparatifs du Congrès risqueraient de nuire à ceux de l'Assemblée constituante. Le 26 septembre, [[Fiodor_Dan|Dan]] proposait au Bureau du Comité exécutif de différer le Congrès. Celui-ci ne s'occupait de toute façon pas des préparatifs nécessaires.[[Trotsky|Trotsky]] répondit que le Congrès serait convoqué par la voie révolutionnaire s'il n'était pas convoqué par la voie constitutionnelle. Les conciliateurs reculent, pour mieux récidiver.
 
Une commission est montée, avec [[Iakov_Sverdlov|Sverdlov]] pour les [[Bolchéviks|bolchéviks]]. Mais elle ne fera rien. A peine les délégués provinciaux dispersés, les leaders du Comité exécutif tergiversent, découvrant que les préparatifs du Congrès risqueraient de nuire à ceux de l'Assemblée constituante. Le 26 septembre, [[Fiodor_Dan|Dan]] proposait au Bureau du Comité exécutif de différer le Congrès. Celui-ci ne s'occupait de toute façon pas des préparatifs nécessaires.[[Trotsky|Trotsky]] répondit que le Congrès serait convoqué par la voie révolutionnaire s'il n'était pas convoqué par la voie constitutionnelle. Les conciliateurs reculent, pour mieux récidiver.

Toutes les contributions à Wikirouge sont considérées comme publiées dans le domaine public. Si vous ne désirez pas que vos écrits soient modifiés et distribués à volonté, merci de ne pas les soumettre ici.

Membre anonyme : merci de répondre à la question ci-dessous (plus d’info) :

Annuler Aide pour la modification (s’ouvre dans une nouvelle fenêtre)