Modification de Cyril Lionel Robert James

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Attention : vous n’êtes pas connecté(e). Votre adresse IP sera visible de tout le monde si vous faites des modifications. Si vous vous connectez ou créez un compte, vos modifications seront attribuées à votre propre nom d’utilisateur(rice) et vous aurez d’autres avantages.

La précédente modification va être annulée. Veuillez vérifier les différences ci-dessous, puis publier l’annulation ci-dessous si c’est bien ce que vous voulez faire.

Version actuelle Votre texte
Ligne 23 : Ligne 23 :
 
Dans le Lancashire, au début des années 1930, il côtoie de près les ouvriers de la ville « rouge » de Nelson<ref>{{harvsp|Renault|2015|p=47}}</ref> et évolue rapidement vers la gauche. Se retrouvant à Paris pour faire de la recherche pour son livre sur [[Toussaint Louverture]], il est témoin des [[Crise du 6 février 1934|événements de février 1934]], et devient convaincu que l'[[Internationale communiste]] sous [[Staline]] est une force contre-révolutionnaire.
 
Dans le Lancashire, au début des années 1930, il côtoie de près les ouvriers de la ville « rouge » de Nelson<ref>{{harvsp|Renault|2015|p=47}}</ref> et évolue rapidement vers la gauche. Se retrouvant à Paris pour faire de la recherche pour son livre sur [[Toussaint Louverture]], il est témoin des [[Crise du 6 février 1934|événements de février 1934]], et devient convaincu que l'[[Internationale communiste]] sous [[Staline]] est une force contre-révolutionnaire.
  
D'abord membre du [[Parti travailliste (Royaume-Uni)|parti travailliste]], il rejoint rapidement un petit groupe [[Trotskisme|trotskiste]], le Marxist Group, qui pratique l'entrisme dans l'[[Parti travailliste indépendant|Independent Labour Party]]. En 1937, il publie ''World Revolution, 1917-1936: The Rise and Fall of the Communist International'', une étude remarquée, entre autres, par [[Léon Trotski]] et [[George Orwell]] (lui-même pendant un temps membre de l'Independent Labour Party). Après avoir quitté l'ILP, le groupe de James fusionne en 1938 avec d'autres organisations pour former la « Revolutionary Socialist League ».
+
D'abord membre du [[Parti travailliste (Royaume-Uni)|parti travailliste]], il rejoint rapidement un petit groupe [[Trotskisme|trotskiste]], le Marxist Group, qui pratique l'entrisme dans l'[[Parti travailliste indépendant|Independent Labour Party]]. En 1937, il publie ''World Revolution, 1917-1936: The Rise and Fall of the Communist International'', une étude remarquée, entre autres, par [[Léon Trotsky]] et [[George Orwell]] (lui-même pendant un temps membre de l'Independent Labour Party). Après avoir quitté l'ILP, le groupe de James fusionne en 1938 avec d'autres organisations pour former la « Revolutionary Socialist League ».
  
 
Pendant ces années, il se fait remarquer en tant que défenseur des droits des peuples colonisés. En 1935, il devient président d'une association de défense de l'indépendance de l'[[Abyssinie]] (actuellement l'Éthiopie), victime de l'agression de l'[[Fascisme italien|Italie mussolinienne]]. Il est également actif au sein de l'« International African Service Bureau ».  
 
Pendant ces années, il se fait remarquer en tant que défenseur des droits des peuples colonisés. En 1935, il devient président d'une association de défense de l'indépendance de l'[[Abyssinie]] (actuellement l'Éthiopie), victime de l'agression de l'[[Fascisme italien|Italie mussolinienne]]. Il est également actif au sein de l'« International African Service Bureau ».  
  
 
===La question noire aux États-Unis===
 
===La question noire aux États-Unis===
En 1938, James part militer aux [[États-Unis]], devenant un spécialiste de la « question noire » au sein du mouvement trotskiste<ref>{{harvsp|Renault|2015|p=87}}</ref> (notamment via ses débats avec [[Léon Trotski]] qu'il rencontra en avril 1939 sur ce thème<ref>{{harvsp|Renault|2015|p=84}})</ref>). En avril 1940, il rompt avec le principal groupe trotskiste américain, le [[Parti socialiste des travailleurs (États-Unis)|Socialist Workers Party]] (SWP) et adhère au Workers Party (WP) de [[Max Shachtman]], formant la [[tendance Johnson-Forest]] avec [[Raya Dunayevskaya]], ex-secrétaire de Trotski. À cette époque, il développe une version de la théorie selon laquelle l'[[Union soviétique]] n'était pas un « [[État ouvrier dégénéré]] » (position défendue par les trotskistes orthodoxes) ou un [[collectivisme bureaucratique]] mais une forme de « [[capitalisme d'État]] »<ref>{{harvsp|Renault|2015|p=102}}</ref>, analyse qui avait été proposée initialement par [[Boris Souvarine]] dans sa biographie sur Staline publiée en 1935 et dont James avait assuré la traduction en langue anglaise en 1939<ref>{{harvsp|Renault|2015|p=55}}</ref>.
+
En 1938, James part militer aux [[États-Unis]], devenant un spécialiste de la « question noire » au sein du mouvement trotskiste<ref>{{harvsp|Renault|2015|p=87}}</ref> (notamment via ses débats avec [[Léon Trotsky]] qu'il rencontra en avril 1939 sur ce thème<ref>{{harvsp|Renault|2015|p=84}})</ref>). En avril 1940, il rompt avec le principal groupe trotskiste américain, le [[Parti socialiste des travailleurs (États-Unis)|Socialist Workers Party]] (SWP) et adhère au Workers Party (WP) de [[Max Shachtman]], formant la [[tendance Johnson-Forest]] avec [[Raya Dunayevskaya]], ex-secrétaire de Trotsky. À cette époque, il développe une version de la théorie selon laquelle l'[[Union soviétique]] n'était pas un « [[État ouvrier dégénéré]] » (position défendue par les trotskistes orthodoxes) ou un [[collectivisme bureaucratique]] mais une forme de « [[capitalisme d'État]] »<ref>{{harvsp|Renault|2015|p=102}}</ref>, analyse qui avait été proposée initialement par [[Boris Souvarine]] dans sa biographie sur Staline publiée en 1935 et dont James avait assuré la traduction en langue anglaise en 1939<ref>{{harvsp|Renault|2015|p=55}}</ref>.
  
 
Jugeant le WP {{citation|de plus en plus imprégné par le « conservatisme » et le « pragmatisme »}}<ref name="Renault 110">{{harvsp|Renault|2015|p=110}}</ref>, le groupe de James ré-adhère au SWP en 1947. Trois ans plus tard, alors que le mouvement trotskiste international est en crise, la tendance Johnson-Forest critique la notion de parti d'[[avant-garde]] et affirme que {{citation|le « parti léniniste en 1950 » doit être la pure « expression de la mobilisation prolétarienne de masse »}}<ref>{{harvsp|Renault|2015|p=116-117}}</ref>.
 
Jugeant le WP {{citation|de plus en plus imprégné par le « conservatisme » et le « pragmatisme »}}<ref name="Renault 110">{{harvsp|Renault|2015|p=110}}</ref>, le groupe de James ré-adhère au SWP en 1947. Trois ans plus tard, alors que le mouvement trotskiste international est en crise, la tendance Johnson-Forest critique la notion de parti d'[[avant-garde]] et affirme que {{citation|le « parti léniniste en 1950 » doit être la pure « expression de la mobilisation prolétarienne de masse »}}<ref>{{harvsp|Renault|2015|p=116-117}}</ref>.

Toutes les contributions à Wikirouge sont considérées comme publiées dans le domaine public. Si vous ne désirez pas que vos écrits soient modifiés et distribués à volonté, merci de ne pas les soumettre ici.

Membre anonyme : merci de répondre à la question ci-dessous (plus d’info) :

Annuler Aide pour la modification (s’ouvre dans une nouvelle fenêtre)