Caisse de grève : Différence entre versions

De Wikirouge
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
Une '''caisse de grève''' est un fonds servant à soutenir financièrement des grévistes, en particulier pour compenser leur perte de revenu. Ce fonds est souvent alimenté par des dons.
+
[[File:Caissedegreve.jpeg|right|333x234px|Caissedegreve.jpeg]]Une '''caisse de grève''' est un fonds servant à soutenir financièrement des grévistes, en particulier pour compenser leur perte de revenu. Ce fonds est souvent alimenté par des dons.
  
 
== Les appareils syndicales : un frein à la démocratie ouvrière ==
 
== Les appareils syndicales : un frein à la démocratie ouvrière ==

Version actuelle datée du 10 janvier 2017 à 14:37

Caissedegreve.jpeg

Une caisse de grève est un fonds servant à soutenir financièrement des grévistes, en particulier pour compenser leur perte de revenu. Ce fonds est souvent alimenté par des dons.

Les appareils syndicales : un frein à la démocratie ouvrière[modifier | modifier le wikicode]

Avec 4 milliards d’euros d’argent public (versements directs et indirects) pour moins de 10% de syndiqués, les centrales syndicales sont largement financées pour protéger la société capitaliste, ces subventions servent principalement a financée la gestion du paritarisme, les plans de formation, les bourses du travail et les comités d’entreprises. Les patrons ne sont pas en reste, puisqu’outre les contributions officielles (90% du total), les caisses noires comme celle de l’Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie servent aussi à maintenir la paix sociale par des subventions versées en liquide à hauteur de plusieurs millions d’euros aux syndicats de travailleurs.

Si l'organisation syndicale n'est pas négligeable, il faut cependant que les travailleurs apprennent à se passer des syndicats notamment en imposant une démocratie ouvrière : assemblées générales, comités de grèves, etc... et pour le financement, les travailleurs doivent mettre en place une caisse de grève.

La caisse de grève est indispensable[modifier | modifier le wikicode]

Quelques camarades désignés (et révocables) s’emploieront à récolter l’argent en utilisant les moyens de communication afin de faire connaitre la lutte : tracts, prises de paroles, réunions publiques. La lutte, c’est se coordonner avec les autres exploités. Toujours chercher à élargir les revendications catégorielles sur des problématiques plus larges et partagées par les travailleurs et autres précaires ; la fraîche pourra être collectée de manière plus intensive avec un roulement et une présence permanente. Les sommes permettront de tenir plus longtemps. Agir de manière stratégique. Toute action doit avoir un résultat qui permette de repartir sur de nouvelles actions. Dans certaines conditions, le blocage de quelques points névralgiques n’entrainent que des pertes minimes d’argent pour les grévistes.

Il est inutile de se lancer dans des opérations qui se révèleront couteuses en temps comme en monnaie pour de médiocres résultats. Récolter la thune à la sortie des entreprises situées à proximité de la vôtre, sur les points de passage des travailleurs vers les transports en commun, moissonner au niveau des péages d’autoroutes, des centres commerciaux, devant les sièges des centrales syndicales et en profiter pour exiger qu’elles nous rendent notre pognon. Redistribuer l’argent peut se faire de différentes manières en fonction des situations. Soit les grévistes pointent, la liste est gardée par le comité de grève, soit les grévistes partent du principe qu’ils luttent ensemble, se voient, se connaissent, savent qui était présent/absent. Répartir les sommes se fera en fonction du temps passé dans la grève, des sommes collectées, d’éventuelles aides juridiques nécessaires. Si il reste de l’oseille, il faudra l’utiliser pour lancer une nouvelle offensive jusqu’à ce que la bourgeoisie plie sous nos assauts et que nous puissions bâtir un monde communiste.

Notes et sources[modifier | modifier le wikicode]

Source : https://paris-luttes.info/la-caisse-de-greve-outil-de-lutte-5666

La caisse de grève : un outil crucial pour tenir, Révolution permanente