Comptes-rendus sur l’intervention de Marx à l’Assemblée démocratique de Vienne, le 28 août 1848

De Marxists-fr
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Auteur·e(s) Karl Marx
Écriture août 1848

MIA-bannière.gif

Publié en français dans le recueil La Nouvelle Gazette Rhénane aux Éditions sociales (1963-1971). Numérisé par MIA et l'UQAC.


Neue Rheinische Zeitung n°94, 5 septembre 1848[modifier le wikicode]

Vienne, le 29 août.

Hier à la réunion de l'Assemblée démocratique on a discuté pour savoir si l'Assemblée devait préparer la chute du ministre Schwarzer ou mieux, de tout le ministère Doblhoff par une demande auprès de l'empereur ou de la Diète. M. Julius Fröbel et M. Marx étaient présents au titre d'invités et prirent tous deux part au débat, en se plaçant à différents points de vue.

M. Julius Fröbel était d'avis que l'Assemblée devait s'adresser sur ce point à l'empereur, tandis que M. Marx prétendait que la Diète elle-même incarnait le principe démocratique. Personne ici n'est surpris que les soi-disant démocrates « théoriques » de Berlin cherchent à « s'entendre » pratiquement avec les princes.

Der Radikale - n°64, 31 août 1848[modifier le wikicode]

Vienne, le 30 août.

La séance de l'Assemblée démocratique du 28 courant est l'une des plus intéressantes et des plus importantes de notre histoire quotidienne. Mentionnons, parmi les invités présents, l'écrivain politique bien connu, Julius Fröbel et le rédacteur en chef de la Nouvelle Gazette rhénane, M. Karl Marx; ce sont tous deux des hommes de valeur, par leur destin particulier. En tant qu'écrivains aussi ils occupent une position bien définie qui compte en Allemagne.

M. Marx dit que peu importait qui était ministre, car il s'agissait ici aussi - comme à Paris - de la lutte entre la bourgeoisie et le prolétariat. Son discours fut très spirituel, incisif et instructif...