Modifications

Sauter à la navigation Sauter à la recherche
159 octets ajoutés ,  19 juillet 2012 à 14:43
m
aucun résumé de modification
[[Image:MaréeNoireDeepwaterHorizon.jpg|right|MaréeNoireDeepwaterHorizon.jpg]]Une '''marée noire''' est un vaste écoulement de pétrole sur la mer et le littoral, suite à un accident ou déversement volontaire.<br>  C'est le sommet de l'iceberg d'un ensemble de pollutions aux hydrocarbures, les '''déballastages''' ("dégazage").
== Aspects concrets et conséquences ==
*Le nettoyage des rivages est très coûteux
== Responsabilité capitaliste<br> ==
La première cause des marées noires est la négligeance totale de l'entretien des navires &nbsp;: ce sont deux vieux tankers rouillés à simple coque. De plus, la pression de la rentabilité maximale court-circuite les impératifs de sécurité et les bonnes conditions de travail des marins, souvent embauchés en sous-effectif, sous-payés et épuisés par des temps de veille rallongés. La recherche systématique de la route la plus courte malgré les dangers, la pression mise par les affréteurs pour respecter coûte que coûte des délais de livraison réduits au minimum, pour ne pas perdre leur tour au déchargement dans les grands ports, poussent les capitaines des navires à prendre des risques et à naviguer y compris par forte tempête.
Les armateurs sont encouragés dans l'impunité par le système des pavillons de complaisance qui permet à un armateur de ne respecter aucune des lois internationales en vigueur. En bref, c'est la logique du [[capitalismeCapitalisme|capitalisme]] qui est en cause.<br>
Par ailleurs, les Etats bourgeois procèdent à une vraie socialisation des coûts engendrés par les dégâts. Les contribuables français ont payé plus de 153 millions d’euros pour le naufrage de l’Erika, et le coût total de cette catastrophe est de l’ordre d’un milliard d’euros. Mais Total, le quatrième trust mondial du pétrole et l’affréteur de ce bateau-poubelle, n’a payé que le pompage des soutes. Lui-même a été entièrement remboursé du montant de la cargaison, en quelques mois, par son assureur. Et ce n’est pas l’exception, c’est la règle.
== Exemples ==
*2002 le ''Prestige''
Le 20 avril 2010, dans les eaux du golfe du Mexique, une explosion accidentelle (tuant 11 ouvriers) a détruit la plate-forme de forage ''Deep Water Horizon''. La marée noire qui s’en est suivie est d’une énorme importance. Jusqu’au 3 juin, date à laquelle la compagnie pétrolière British Petroleum (BP) a réussi à stopper partiellement la fuite de pétrole brut, 20&nbsp;000 à 40&nbsp;000 barils par jour se sont répandus en mer<ref>Selon les estimations parues dans la presse. Le chiffre de 5 000 barils par jour avancé par BP a été qualifié de mensonge (Le Monde, 12 juin 2010).</ref>. Il s’agit de la pire catastrophe écologique de l’histoire des États-Unis. Barack Obama fait alors mine de demander des comptes à BP, mais ce n'est que du théâtre. Et pour cause&nbsp;: BP est un des mécènes d'Obama...<ref>David Brooks, [http://socio13.wordpress.com/2010/05/13/celui-qui-est-accuse-du-desastre-dans-le-golfe-du-mexique-british-petroleum-a-parraine-obama-par-david-brooks/ Celui qui est accusé du désastre dans le Golfe du Mexique British Petroleum a parrainé Obama par David Brooks ], 12 juin 2010</ref> BP n'a continué à verser des dividendes à ses actionnaires comme si de rien n'était, et n'aura à payer que des indemnités dérisoires par rapport à ses profits.<br>
=== Golfe du Niger ===

Menu de navigation