Automatisme (psychologie)

De Wikirouge
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'automatisme est un processus psychologique développé entre autres par Pierre Janet et par Henri Wallon.

Le concept d'automatisme se retrouve depuis 2017 médiatisé sous une forme mécaniste/cybernétique (automate, automatisation, programmation) suite à l'impérialisme des domaines du cognitivisme et des neurosciences promus en France par Stanilas Dehaene et Frank Ramus. Sous cette forme technoscientiste, il est une des bases de la politique de l'éducation nationale dirigée par le ministre Jean-Michel Blanquer sous la présidence d'Emmanuel Macron (2017-...) notamment pour l'apprentissage de l'écriture-lecture (conscience phonologique par le syllabisme, obligation de dictée, ...) et du calcul-numération (obligation de calcul mental, ...).

D'un point de vue mécaniste, l'automatisation privilégie l'écoute et la répétition forcée (rationalisation/taylorisation) au détriment de l'activité contrôlée et de la liberté de l'acte et de la pensée (potentialisation).

Pierre Janet[modifier | modifier le wikicode]

L'automatisme, c'est activité humaine dans ses formes les plus simples, les plus rudimentaires
  • L’automatisme psychologique : première partie,, Pierre Janet, éd. Félix Alcan, 1889, p. 20


Henri Wallon[modifier | modifier le wikicode]

Émotion et automatisme sont étroitement associés. [Mais pas confondus]
  • L'enfant turbulent, Henri Wallon, éd. PUF, 1984, partie II_ Les syndromes psycho-moteurs, chap. III_ Syndromes d'automatisme émotivo-moteur, p. 258


Se développant sur un autre plan, l'émotion n'en est pas moins, entre l'automatisme et l'action objective, un moment de l'évolution psychique. Elle fait le trait d'union entre le mouvement, qui lui préexiste, et la conscience, qu'elle inaugure. Des incitations actuellement sans issues développent un éréthisme, dont la charges accumulée doit exploser, fût-ce en se transformant.
  • L'enfant turbulent, Dr H. Wallon, éd. PUF, 1984, partie II_ Les syndromes psycho-moteurs, chap. III_ Syndromes d'automatisme émotivo-moteur, p. 258


« la perfection de l'automatisme, ce n'est pas d'avoir définitivement fixé un certain enchainement d'actions musculaires, c'est au contraire une liberté croissante dans le choix des actions musculaires à enchainer »
  • La maladresse, Dr H. Wallon, éd. cité par Michel Cariou en 2008 dans Théorie du Détour, 1975 (1928), p. 78


L'automatisme est loin d'être la collection d'opérations mécanisées que l'on imagine souvent. Sans plasticité d'adaptation aux circonstances perpétuellement changeantes du réel, un automatisme serait inopérant ou catastrophique.
  • La vie mentale, Henri Wallon, éd. Éditions sociales, 1982, chap. L'action sur le monde extérieur, p. 235


Acquérir un automatisme, ce n'est pas enchaîner dans un ordre invariable des gestes sélectionnés une fois pour toute. C'est en fait exactement l'inverse.
  • La vie mentale, Henri Wallon, éd. Éditions sociales, 1982, chap. L'action sur le monde extérieur, p. 235


L'automatisme, c'est dissoudre des blocs préexistants de mouvements, afin de n'utiliser que les combinaisons requises par l'acte en cours d'exécution. Car, l'appareil musculaire n'est pas une sorte de clavier qui se prêterait d'emblée à tous les accords possibles. Il consiste en système de mouvement, dont les plus primitifs sont les plus massifs. Aux actions les plus primitifs contribue la musculature dans son ensemble.
  • La vie mentale, Henri Wallon, éd. Éditions sociales, 1982, chap. L'action sur le monde extérieur, p. 235


Que les automatismes soient naturels, comme la marche et la préhension, ou qu'ils répondent à des techniques apprises, comme la danse, l'écriture, le jeu du pianiste, leur agilité est toujours liée au pouvoir de supprimer toutes les contradictions parasites.
  • La vie mentale, Henri Wallon, éd. Éditions sociales, 1982, chap. L'action sur le monde extérieur, p. 235


Ainsi il n'y a d'automatisme possible que par élimination des images qui l'imposeraient à l'attention.
  • La vie mentale, Henri Wallon, éd. Éditions sociales, 1982, chap. L'action sur le monde extérieur, p. 236


ainsi l'émotion, [bien qu'associer mais] loin de se confondre avec l'automatisme, comme le supposent ceux qui ramènent la peur aux mouvement de la fuite ou la colère à ceux du combat, lui interdit tout moyen de se produire, tans qu'elle n'est pas éclipsé par lui.
  • Les Origine du caractère chez l'enfant cité dans Personnalité et vieillissement de Michel Cariou (1995), Henri Wallon in Michel Cariou, éd. Delauchaux Niestlé, 1995, p. 131

Émile Jalley[modifier | modifier le wikicode]

De l'automatisme le mieux adapté ne saurait jamais sortir la représentation la plus fruste, si ce n'est à l suite d'une crise et alors seulement, par le biais de l'autre, sur la base des rapports sociaux
  • Wallon lecteur de Freud et Piaget, Émile Jalley, éd. Terrains/Éditions Sociales, 1981, partie La Méthode dialectique de Wallon, chap. Affectivité et intelligence, p. 295

Yves Clot[modifier | modifier le wikicode]

le couronnement de l’automatisme ce n’est pas d’avoir fixé dans le collectif un certain enchaînement d’actions obligatoires, c’est au contraire la liberté croissante dont chacun peut bénéficier dans le choix des actions à enchaîner.

Michel Cariou[modifier | modifier le wikicode]

La fonction d'automatisme est de mettre en forme l'activité de l'organisme par rapport à certains aspects du milieu externe.
  • Personnalité et vieillissement, Michel Cariou, éd. Delachaux et Niestlé, 1995, p. 129
Chez l'homme, les automatisme naturels sont réduits. En revanche celui-ci est capable de construire ce que Wallon appelle des automatismes artificiels, permettant une mise en de l'activité motrice extrême précise dans son appropriation à son objet.
  • Personnalité et vieillissement, Michel Cariou, éd. Delachaux et Niestlé, 1995, p. 129
Chez l'homme, les automatisme naturels sont réduits. En revanche celui-ci est capable de construire ce que Wallon appelle des automatismes artificiels, permettant une mise en de l'activité motrice extrême précise dans son appropriation à son objet.
  • Personnalité et vieillissement, Michel Cariou, éd. Delachaux et Niestlé, 1995, p. 129
L'automatisme est donc incompatible avec la représentation comme avec l'émotion.
  • Personnalité et vieillissement, Michel Cariou, éd. Delachaux et Niestlé, 1995, p. 129
La construction de l'automatisme ne résulte pas de la juxtaposition et de l'enchaînement d'actes préformés, adaptés à une propriété du milieu. Tout au contraire, elle s'effectue par la différenciation, à l'intérieur d'une activité unissant l'organisme au milieu, de sensation, ou séquences motrices, par l'effet de cette activité
  • Personnalité et vieillissement, Michel Cariou, éd. Delachaux et Niestlé, 1995, p. 129-130
Indépendant de ces niveaux d'organisation du rapport organisme/milieu; l'automatisme est donc plutôt une modalité du rapport organisme/milieu, l'automatisme est donc plutôt une modalité - économique et permanente - de gestion de l'activité suscitée par n'importe quel mode de participation au milieu.
  • Personnalité et vieillissement, Michel Cariou, éd. Delachaux et Niestlé, 1995, p. 131
..., l'incompatibilité de l'automatisme et de la représentation consciente ne porte pas sur le contenu mis en forme dans l'automatisme (activité sensori-motrice ou lecture, par exemple), mais sur le processus de gestion de l'activité lui-même.
  • Personnalité et vieillissement, Michel Cariou, éd. Delachaux et Niestlé, 1995, p. 133