De Wikirouge
Aller à : navigation, rechercher

L'éducation est l'apprentissage et le développement des facultés intellectuelles, morales et physiques. L'éducation humaine inclut des compétences et des éléments culturels caractéristiques du lieu géographique et de la période historique. La part de l'éducation réalisée dans le cadre de la famille et dans le cadre de la société a également beaucoup varié historiquement (de même que la délimitation entre famille et société). L'éducation est conditionnée par les moyens matériels alloués par la société, et son contenu véhicule nécessairement l'idéologie dominante.

Historique

Dans les sociétés capitalistes, l'éducation a vu son importance fortement augmenter. La raison matérielle de fond est la complexité croissante de l'appareil productif, qui nécessite des travailleur-se-s toujours plus formé-e-s.

A mesure que se constituaient des marchés du travail (plus exactement : marchés de la force de travail), la nécessité d'une standardisation relative de la formation s'est faite sentir. Pour cette raison, l'éducation a de plus en plus été encadrée voire prise en charge par les Etats bourgeois.

Le fait que la prise en charge se fasse par l'Etat bourgeois a posé question pour le mouvement ouvrier. D'un côté le progrès de l'éducation est de manière générale un progrès social. De l'autre côté, l'Etat peut utiliser l'institution scolaire pour renforcer la domination de la bourgeoisie.

Marx reconnaissait que cela posait une difficulté particulière : d'un côté un bon système d'éducation nécessite un changement des conditions sociales, de l'autre côté un changement des conditions sociales nécessite un bon système d'éducation. La position politique qu'il soutenait dans l'Association internationale des travailleurs était d'établir une supervision par l'Etat, avec des inspecteurs, mais en laissant la gestion de l'éducation aux communes ou à d'autres organes locaux.[1]

Notes et sources

  1. Karl Marx, On General Education, 1869